Cinéma. Loin de tout exotisme, "Mon Légionnaire" raconte l'attente et l'absence

 La réalisatrice et réserviste Rachel Lang met en scène des légionnaires et leurs compagnes dans une existence où l'armée dicte sa loi jusqu'au sein des couples et des familles. Avec Louis Garrel et Camille Cottin, "Mon Légionnaire" est à voir sur les écrans romands.

Pas de sable chaud, pas de romantisme, aucun virilisme. "Mon Légionnaire" de Rachel Lang traite bien de la Légion étrangère, représentée par 150 nationalités, mais d'un point de vue intimiste et très documenté. La réalisatrice connaît son sujet: elle est elle-même réserviste dans l'armée.

>> A regarder, la bande-annonce de "Mon Légionnaire":

"Mon Légionnaire" parle essentiellement de l'attente. Une autre cinéaste, Claire Denis, s'était attachée à changer l'image héroïque et exotique de la Légion étrangère dans un film contemplatif, "Beau travail". Rachel Lang, elle, s'emploie à montrer ce que l'armée et son esprit de corps peuvent provoquer au sein des couples et des familles. Elle filme donc autant les compagnes des soldats, dans leur quotidien plutôt banal, que les hommes de la Légion étrangère aux prises avec un ennemi souvent invisible.

Filmer la guerre comme un brouillard

Ces allers et retours constituent la matière de ce film précis et empathique qui montre la guerre en hors champ. "On n'a jamais de la guerre une vision globale, mais par fragments, par des comptes rendus donnés par des radios crachotantes. Je filme le brouillard de la guerre et la solitude de ceux qui doivent commander dans ce brouillard", explique la réalisatrice, également scénariste, qui a une véritable passion pour la chose militaire. "Parce que c'est un univers très codifié. Quand la mort est vécue comme une hypothèse de travail, les émotions sont décuplées".

Entre la Corse et le Mali

L'histoire se situe en Corse, où est installée la caserne, et au Mali où les soldats doivent se rendre pour une mission antiterroriste. Ces femmes et ces hommes sont incarnés à travers deux couples. Le premier formé par Louis Garrel et Camille Cottin, lui officier, elle avocate qui n'a pas abandonné son ambition professionnelle, ce qui pose problème.

Freedom1Culutre / RTS Culture

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال