Une Juventus aux deux visages commence sa saison en Serie A par un nul contre l'Udinese

 La Juventus a montré deux visages complètement différents dimanche contre l'Udinese pour son premier match de la saison en Serie A. Alors qu'elle menait 2-0, elle a finalement concédé le match nul (2-2).

Le match : 2-2

Il y a eu deux Juventus dimanche sur la pelouse de l'Udinese. Une première, implacable et séduisante au possible. Les Turinois ont tout emporté sur leur passage, ouvrant le score dès la 3e minute par Paulo Dybala, le nouveau capitaine, après une action collective de grande classe. Passeur décisif, Juan Cuadrado s'est mué en buteur à la suite d'une longue ouverture de l'attaquant argentin (23e). Cette Juve monopolisait le ballon et contrôlait facilement des adversaires bien timides.

Puis, elle a laissé la place à une deuxième Juve, beaucoup moins sereine, face à des Frioulans enfin audacieux au retour des vestiaires qui ont rapidement réduit l'écart. Wojciech Szczesny commettait une jolie faute de main sur une frappe lointaine d'Arslan, qu'il faisait ensuite tomber dans sa surface. Roberto Pereyra marquait le penalty (51e). Ils auraient pu en obtenir un deuxième quelques minutes plus tard (60e), lorsque Danilo a séché Gerard Deulofeu. Mais le VAR a signalé un hors-jeu de quelques millimètres...

Les Turinois ont eu chaud. Massimiliano Allegri a alors modifié son organisation, faisant entrer Chiellini, Ronaldo et Kulusevski à l'heure de jeu. Le Portugais a failli marquer (63e), Bentancur a trouvé le poteau (66e), comme Morata en plein temps fort de l'Udinese (54e), mais Szczesny commettait sa deuxième erreur, essayant de dribbler Okaka et Delofeu. Sans succès. Ronaldo pensait marquer dans le temps additionnel, mais son but a été annulé par le VAR, décidément très actif. Un début de saison inquiétant pour une équipe en reconstruction.

Le fait : Cristiano Ronaldo a débuté la saison sur le banc

Massimiliano Allegri a-t-il voulu passer un message à Cristiano Ronaldo ? Étrange, étant donné qu'il a annoncé samedi qu'il souhaitait garder son attaquant portugais. Toujours est-il que l'attaquant portugais a débuté la saison de Serie A sur le banc. En pleine possession de ses moyens, il a attendu l'heure de jeu avant de faire son entrée, alors que la Juventus souffrait.

Le meilleur buteur du Championnat depuis deux saisons a failli marquer sur son premier ballon, mais sa tête a fui le cadre (63e). Il a eu peu de ballons à négocier, annihilant même un contre à dix minutes de la fin sur une mauvaise passe. Il aurait toutefois pu marquer le but de la victoire dans le temps additionnel, mais son but a été refusé par le VAR pour un hors-jeu de quelques millimètres. Frustrant.

Le joueur : Szczesny, des boulettes en série

Wojciech Szczesny sortait d'une saison aboutie, pendant laquelle il avait enfin réussi à faire taire les critiques. L'international polonais (31 ans, 56 sélections) a perdu beaucoup de ce crédit en un match. Il a commis deux énormes erreurs que la Juventus a payées cash.

Il a d'abord complètement raté une intervention sur une frappe a priori anodine d'Arslan, qu'il a repoussé n'importe comment. Le joueur germano-turc avait suivi et il s'est fait sécher par Szczesny. Qui était pris à contre-pied sur le penalty. Il a réussi à faire pire sur le deuxième but, proche du gag. Il a tenté de dribbler Okaka et Delofeu, venus au pressing. Le Polonais a envoyé mollement le ballon sur l'Italien, dont le rebond s'est transformé en passe décisive pour l'attaquant formé au Barça. 

Freedom1Sports / lequipe.fr

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال