Analyse. A la canicule et aux incendies en Californie s'ajoute une sécheresse sans précédent

 En plus de subir le deuxième plus grand incendie de son histoire, le "Dixie Fire", qui dévaste la région depuis début août, la Californie endure aussi l'une de ses pires sécheresses. L'eau commence ainsi dangereusement à manquer et menace les centrales hydroélectriques de la région.

Alors que la Californie étouffe depuis plusieurs semaines sous des températures caniculaires, le gigantesque feu de forêt "Dixie Fire", qui consume depuis près d'un mois le nord de l'Etat, a incendié 550 autres maisons, ont annoncé mercredi les pompiers, devenant l'un des incendies les plus importants de son histoire.

Le "Dixie Fire", qui a éclaté le 14 juillet dans la Sierra Nevada, à quelque 260 kilomètres au nord-est de Sacramento, est le deuxième plus grand feu de l'histoire de l'État. Mercredi soir, les équipes de secours n'avaient contenu que 30% des flammes, alors que les températures devraient dépasser les 37,8 degrés dans les prochains jours.

Réservoirs à sec

En plus de subir la chaleur et le feu, la Californie endure aussi l'une de ses pires sécheresses. Les réservoirs d'eau se vident dangereusement, menaçant plusieurs centrales hydroélectriques de devoir cesser leur production d'électricité par manque d'eau.

La sécheresse a par exemple déjà eu raison du barrage d’Oroville, le plus haut barrage du pays, qui a dû être fermé. Sa centrale hydroélectrique a été mise à l'arrêt, car pour la première fois depuis son ouverture en 1967, il n'y a plus assez d'eau pour alimenter les turbines.

La population priée d'économiser l'eau

La centrale pouvait produire suffisamment d'électricité pour 80'000 foyers. Pour éviter des coupures, le gouverneur de Californie offre de l'argent à la population, soit deux dollars par kilowattheure économisé. De plus, il a demandé que les citoyens réduisent volontairement leur consommation d’eau de 15%.

A noter aussi que les plus grands réservoirs d'eau étant au plus bas, comme le Lake Powell, plusieurs foyers sont privés d'eau courante et, pour la première fois, le gouvernement fédéral a coupé l'irrigation à plusieurs centaines de fermiers de la région.

Freedom1 / agences

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال