L'Espagne renvoie 4000 migrants au Maroc et déploie l'armée à Ceuta

 Le gouvernement espagnol a annoncé mardi avoir renvoyé au Maroc 4000 des 8000 migrants qui ont gagné Ceuta à la nage depuis lundi. Le ministre de l'Intérieur a précisé que des soldats avaient été déployés dans l'enclave.

Des soldats ont commencé à patrouiller à la frontière de l'enclave avec le Maroc aux côtés de la police espagnole dont les effectifs ont été renforcés, a précisé Fernando Grande-Marlaska à la chaîne de télévision publique espagnole TVE.

Quelque 200 policiers supplémentaires ont également été envoyés à Ceuta en soutien aux 1200 agents qui gardent actuellement la frontière avec le Maroc.

"La plus grande fermeté"

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez, qui a annulé un voyage à Paris en raison de la gravité de la situation, s'est rendu sur place mardi. Il a affirmé que sa "priorité" était de "ramener la normalité à Ceuta" et a promis "la plus grande fermeté" de la part du gouvernement "pour assurer (la) sécurité" des habitants de Ceuta, une des deux enclaves espagnoles situées sur la côte marocaine.

Près de 6000 Marocains, dont environ 1500 mineurs, sont entrés à la nage dans Ceuta lundi et mardi. Une personne est morte durant la traversée, a déclaré un porte-parole de la délégation du gouvernement espagnol.

Tensions diplomatiques

Ceuta, qui compte 80'000 habitants, est une enclave située à l'extrémité nord du Maroc, en face de Gibraltar Cette enclave, tout comme celle de Melilla située à environ 300 km à l'est, attire depuis longtemps les migrants africains qui tentent de rejoindre l'Europe en quête d'une vie meilleure.

Ces arrivés massives de migrants marocains interviennent dans un contexte de tensions diplomatiques entre le Maroc et l'Espagne, déclenchées par l'hospitalisation en Espagne de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario du Sahara occidental.

Le Maroc, en conflit avec le Front Polisario qui revendique l’indépendance du Sahara occidental, reproche à l'Espagne d'avoir accueilli Brahim Ghali sous une fausse identité et sans l'en informer.

Freedom1 / agences

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال