Le mouvement d'occupation des théâtres français prend de l'ampleur.. Vidéo

 Une trentaine de lieux de spectacle sont désormais occupés en France afin de réclamer des aides sociales pour les travailleuses et travailleurs des milieux culturels, durement touchés par la crise du Covid. Le mouvement est né il y a 10 jours au théâtre de l'Odéon à Paris.

Le mythique théâtre de l’Odéon à Paris est l’épicentre de la contestation des milieux culturels, durement touchés par la crise du Covid.

"Nous, ici, on est sur des revendications de droits sociaux", explique Lucie, une propriétaire de théâtre à Avignon, pour qui le combat est politique avant d'être économique. "On demande à ce que les lieux rouvrent pour travailler, mais pas dans n'importe quelles conditions. Parce que s'ils rouvrent avec des jauges très réduites, certains ne seront pas payés", déplore-t-elle.

D'autres revendications

Mais les revendications de Lucie ne s'arrêtent pas là. "Il se trouve qu'on a une réforme de l'assurance chômage qui est en cours, et qui est catastrophique. Ce qui va plonger des milliers de personnes dans la misère", poursuit-elle.

Yoann Goujon, comédien et encarté CGT, est dubitatif sur la bonne volonté affichée par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot qui s'est rendue samedi soir au théâtre de l'Odéon.

"Elle vient ici pour parler, mais on ne sait pas pourquoi. C'est un coup de communication, mais ça ne sert à rien", note-t-il.

Les occupants de l’Odéon, qui sont intermittents du spectacle mais aussi extras dans le tourisme ou l’événementiel, se relaient nuit et jour. Leur mouvement a fait des émules, avec au moins une trentaine de lieux de spectacles occupés en France. Ce dimanche, des étudiants en art ont débuté une occupation de l'opéra de Lyon.

Freedom1 / RTS Info

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال