Rien ne va plus pour Griezmann

 Sur le banc au coup d’envoi du match disputé à Huesca, Antoine Griezmann voit sa situation un peu plus s’obscurcir au Barça.

L’année pouvait difficilement plus mal commencer pour Antoine Griezmann. Quatre jours après sa piètre prestation livrée face à Eibar en l’absence de Lionel Messi, le Français a en effet débuté la rencontre face à Huesca sur le banc, devant au final se contenter d’une entrée en jeu à dix minutes de la fin en remplacement de Martin Braithwaite, pourtant pas plus à son avantage contre la formation basque – et pas seulement pour son penalty manqué – et encore transparent, dimanche.

A la veille du match face à la lanterne rouge de la Liga, Ronald Koeman avait pourtant pris la défense du champion du monde tricolore, pointé du doigt pour son rendement devant le but. Le manque d’efficacité ne concerne pas seulement Antoine, il y a beaucoup d’autres joueurs au sein de notre attaque qui doivent avoir plus d’efficacité, il y en a aussi au milieu de terrain et sur coups de pied arrêtés, avait ainsi confié le coach du Barça devant les médias. On doit s’améliorer dans tous les domaines, ça ne concerne pas seulement un joueur. On se crée au moins six occasions franches à chaque match. »

Une situation de plus en plus précaire

Pourtant, c’est bien le Français que le technicien néerlandais a choisi d’écarter au moment du retour de Lionel Messi, renouvelant sa confiance à Martin Braithwaite, Ousmane Dembélé et Pedri. Un choix guère concluant, le Barça devant se contenter du strict minimum avec une victoire 1-0 acquise grâce à un but de Frenkie de Jong peu avant la demi-heure de jeu. S’il s’est pourtant dit satisfait de la prestation de ses troupes, Ronald Koeman n’en a pas moins redit la nécessité pour le Barça de recruter un attaquant. « On le répète depuis le début de saison. Il nous faut un avant-centre qui nous fait progresser en terme de compétitivité et d’efficacité », a-t-il soutenu.

Cette arrivée, qui semble néanmoins toujours conditionnée à un départ, conséquence de la situation financière du club catalan, fragilisera évidemment encore un peu plus la situation d’Antoine Griezmann. Même si Ronald Koeman l’a assuré, dimanche soir : ce match face à Huesca « ne veut rien dire pour Antoine ». « Nous avons besoin de tous les joueurs pour les nombreux matches qui nous attendent», a-t-il poursuivi après avoir expliqué qu’il avait choisi de titularisé Martin Braithwaite en raison du profil très défensif de l’adversaire.

Freedom1Sports - sports.fr

Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال