Le France ne présentera pas d’excuses à l’Algérie pour son passé

 La présidence française s’est exprimée, ce mercredi 20 janvier, sur le rapport de l’historien Benjamin Stora concernant le dossier de la mémoire entre l’Algérie et la France, remis au président Emmanuel Macron. Ainsi, l’Elysée a annoncé, dans un communiqué, que la France ne comptait présenter à l’Algérie « ni repentance ni excuses ».

L’Elysée a annoncé dans un communiqué, publié ce mercredi, que la France avait prévu d’engager « des actes symboliques ». Cependant, elle ne présentera « ni repentance ni excuses » à l’Algérie pour son passé colonial. Le rapport de l’historien français, remis au président Emmanuel Macron, préconise la mise en place d’une commission « Mémoire et Vérité » qui pourrait formuler des recommandations sur 22 points.

Pour la présidence française, il s’agit de « regarder l’histoire d’une façon sereine et apaisée », afin de « construire la mémoire de l’intégration ». Le communiqué de l’Elysée promet que, dans les prochains mois, il y aura « des mots et des actes » de la part du président Emmanuel Macron. Cela dit, « il n’est pas question de repentance et de présenter des excuses ».

Ce que propose le rapport de Benjamin Stora

Dans son rapport remis à Emmanuel Macron, l’historien Benjamin Stora recommande la mise en place d’une commission « Mémoire et Vérité », qui aura pour rôle d’impulser des initiatives mémorielles entre l’Algérie et les France. Cette commission pourrait formuler des recommandations sur de nombreuses questions ayant trait à la colonisation française de l’Algérie.

Parmi ces recommandations, figure le dossier des archives dont la restitution à l’Algérie est impérative pour Benjamin Stora. Il est aussi question de poursuivre les recherches scientifiques pour étudier les restes humains des Algériens tombés durant la colonisation française et détenus par la France. La commission prévoit, par ailleurs, la mise en place d’un office franco-algérien de la jeunesse pour promouvoir les œuvres de jeunes créateurs des deux pays.

Par Azzedine Derradj

Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال