Construire un monde plus juste pour des millions de filles

 À l’occasion de la Journée internationale de la fille, célébrée le 11 octobre, les gouvernements à travers le monde devraient présenter des projets qui permettraient de changer le cours de l’Histoire en progressant vers un avenir plus équitable pour les filles du monde entier.

D’importantes améliorations ont déjà pu être constatées. Un nombre croissant de filles finissent le cycle de l'école primaire, et au cours des deux dernières décennies, le nombre de filles forcées de se marier a considérablement baissé. Toutefois, la pandémie de Covid-19 a mis en évidence la forte insuffisance des investissements gouvernementaux dans les droits des filles, ainsi que les nombreux obstacles auxquels elles sont encore confrontées. De surcroît, la pandémie risque d’effacer certains progrès durement acquis à l’égard de leurs droits.

Les mesures de confinement dues au Covid-19 et la perte de revenus pour de nombreuses familles, y compris celles qui vivaient déjà dans la pauvreté avant la pandémie, ont exposé des millions de filles aux risques d’exploitation dans le domaine du travail, de la faim, de mariages précoces, de violences sexuelles, et de devoir quitter l’école. Les fermetures d'écoles dues à la pandémie ont déjà touché 1,6 milliard d'élèves, dont plus de 800 millions de filles, y compris des millions de filles handicapées.

À moins que les gouvernements ne changent d'urgence de cap, davantage de filles seront confrontées aux obstacles et aux abus qui ont déjà empêché des millions d’autres filles d’avancer et de revendiquer leurs droits.

Freedom1 / Human Rights Watch

Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال