Joe Biden cumule les fonds et retourne dans l'arène à Kenosha

 Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a levé plus de 364 millions de dollars en août, battant le record mensuel aux Etats-Unis, malgré une campagne largement en ligne à cause de la pandémie. Il a également annoncé son retour sur le terrain.

L'ancien vice-président américain, le parti démocrate et leurs commissions chargées de lever des fonds ont récolté 364,5 millions en août, dont 205 millions en ligne auprès de petits donateurs, a indiqué mercredi son équipe de campagne.

Le précédent record avait été enregistré par Barack Obama et le parti démocrate en septembre 2008, avec près de 200 millions de dollars.

"Ce montant me laisse sans voix", a écrit Joe Biden, 77 ans, en remerciant ses partisans: "57% de l'argent que nous avons récolté est venu de versements en ligne, de gens comme vous, qui ont déboursé 5, 10, 20 dollars. Cela fait du mois d'août le meilleur mois de levées de fonds en ligne de l'histoire politique" américaine, a-t-il ajouté.

En visite à Kenosha

Deux jours après la visite de Donald Trump, Joe Biden tentera aussi de marquer le contraste avec son rival à la présidentielle. Il rencontrera jeudi à Kenosha la famille de Jacob Blake, blessé par la police dans une affaire qui a provoqué une nouvelle vague d'indignation.

Ville côtière du grand lac Michigan, elle a connu des nuits d'émeutes la semaine dernière après les graves blessures infligées par la police à Jacob Blake, un Afro-Américain sur lequel un agent a fait feu à sept reprises, devant ses enfants, lors d'une interpellation filmée le 23 août.

Retour dans l'arène

C'est ostensiblement pour "panser les plaies" de cette ville du Wisconsin, un Etat-clé pour la présidentielle du 3 novembre (voir encadré), que l'ancien vice-président de Barack Obama fera ce rare déplacement.

Mais le signal est évident: après des mois d'extrême prudence à cause de la pandémie, le vétéran de la politique descend finalement dans l'arène.

Joe Biden, 77 ans, avait fait lundi son premier voyage officiel en avion pour se rendre à Pittsburgh, dans un autre Etat-clé, la Pennsylvanie. Et mercredi, il a accepté des questions de journalistes pour la première fois depuis des semaines, dans son fief de Wilmington, dans le Delaware.

Freedom1/ agences

Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال