Une Ligue des champions complètement dingue !

 Les quarts de finale de l’édition 2019-2020 ont donné lieu à d’incroyables sensations et des surprises d’une taille gigantesque. Cette formule du Final 8 a tutoyé la folie.

Atalanta-PSG en apéro et déjà des sensations à la pelle. Ce « Final 8 » de la Ligue des champions avait débuté mercredi soir avec un final à couper le souffle en faveur des Parisiens (2-1), grâce à deux buts inscrits en toute fin de rencontre par Marquinhos (89e) et l’improbable Choupo-Moting (90e+2) alors que les Italiens avaient cru longtemps à l’exploit en ouvrant le score par Pasalic (26e).

Le lendemain, on avait assisté à la qualification des Allemands du RB Leipzig, outsiders face à une des meilleures formations de Liga, l’Atlético Madrid, là aussi sur le score de 2-1. Si les Colchoneros croyaient avoir fait le plus dur en égalisant par Joao Felix sur penalty, le New-Yorkais Tyler Adams les envoyait au tapis dans le money-time (87e). Autre scénario palpitant, mais celui-là dans des proportions incomparables et inédites, le monumental carton infligé vendredi par le Bayern Munich au FC Barcelone (8-2). Simplement surréaliste.

Enfin, et le football français s’en réjouit, la victoire de l’OL samedi soir devant Manchester City (3-1). Après la Juventus Turin au tour précédent, les Lyonnais ont éliminé un autre cador de la scène européenne. Deux performances XXL qui ont aussi marqué incontestablement cette édition de la Ligue des champions. 
Pour la première fois depuis la nouvelle formule de la C1 appelée Ligue des champions, effective en 1992-1993 (*), les clubs anglais, espagnol et italien seront absents des demi-finales. PSG-Leipzig et Lyon-Bayern, qui aurait pronostiqué ce duel franco-allemand ?
Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال