Ligue des Champions: face à Lyon, Manchester City doit se méfier

Vainqueur convainquant du Real Madrid en huitième de finale, Manchester City n'est plus qu'à trois matches d'un sacre européen tant convoité. Toutefois face à Lyon ce samedi , invité surprise à ce stade de la compétition, le message de Pep Guardiola a été clair: "méfiez-vous !".

Passer du champion d'Espagne, une équipe qui n'avait jamais été éliminée de Ligue des Champions avec Zinedine Zidane sur le banc, à Lyon, 7e du dernier championnat de L1 et qui n'a plus été à pareille fête depuis 10 ans, a tout du match-piège.

Immédiatement après le match, le tacticien catalan avait douché l'enthousiasme des journalistes anglais, qui n'en croyaient pas leur chance d'avoir Lyon et non la Juventus sur leur chemin au tour suivant. "Je viens juste de parler avec mes observateurs et ils m'ont dit: méfiez-vous ! Ils m'ont dit que les deux matches joués contre la Juventus ont été bien meilleurs", avait-il averti.

Un discours qu'il a répété lors de la conférence de presse d'après-match: "On a joué contre eux la saison dernière et on a perdu (1-2 à Manchester) et fait un nul (2-2 au retour), on n'est pas arrivé à les battre. C'est la réalité", a-t-il rappelé.

Pep Guardiola refuse le statut de favori

"Aujourd'hui commence une compétition différente, qui se joue sur un match sec. (...) Quand on joue la première manche, on a toujours un oeil sur la seconde. Désormais, il n'y a pas de deuxième chance. C'est 'in' ou 'out'. L'approche change complètement. Nous devons rester concentrés sur nous-mêmes. C'est le moment d'être nous-mêmes."

Lyon a faim d'exploits

"Avoir éliminé la Juventus (en 8es) nous a donné plus de confiance. L'appétit vient en mangeant. On a envie de rester longtemps à Lisbonne même si on sait que City reste le grand favori de cette confrontation. Les premiers quarts nous ont montré que les statuts peuvent être malmenés. J'espère que ça continuera samedi." a affirmé l'entraîneur lyonnais Rudi Garcia.

Freedom1 Sports - agences


Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال