Cinéma. « Lisa et le diable », de Mario Bava, est réédité en Blu-ray dans sa version initiale

 ESC ressort le long-métrage du réalisateur italien, présenté au Marché du film lors du Festival de Cannes en 1973 et qui avait été remanié à la demande du producteur.

Lisa et le diable est l’une des œuvres les plus personnelles de Mario Bava. L’un de ses films, aussi, qui fut le plus malmené, voire le plus outragé, par son producteur. L’histoire de Lisa et le diable est aussi celle d’un système de production, celui du cinéma de genre italien, où les auteurs furent toujours à la merci du mercantilisme le plus cynique.
Présenté au Marché du film lors du Festival de Cannes en 1973, le film ne trouva pas d’acheteur et resta sur les étagères de son producteur. Jusqu’à ce que celui-ci, avec l’accord et la complicité de Bava, espérant spéculer sur le succès international de L’Exorciste de William Friedkin, décide d’ajouter des scènes au cours desquelles le personnage principal, possédé par le diable, raconte ce qui lui est arrivé en songe (ces scènes sont présentes dans le film d’origine) tout en se tordant de plaisir et de douleur face à un prêtre bien décidé à chasser le démon en elle. De nouvelles séquences, de possessions, d’échanges avec le prêtre, furent donc tournées par Bava avec la même comédienne, Elke Sommer, et ce nouveau montage est sorti en salle sous le titre La Maison de l’exorcisme. C’est la version d’origine, avant charcutage et remontage..
Par Jean-François Rauger - lemonde.fr

Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال