L'Allemagne et la France au secours de l'OMS après le retrait américain


L'Allemagne et la France ont décidé d'étendre leur soutien à l'OMS, après la suspension de la contribution américaine et face aux polémiques avec Pékin. Leurs ministres de la Santé ont annoncé jeudi à Genève une aide de centaines de millions d’euros.
"Nous sommes venus pour réaffirmer le soutien du couple franco-allemand au fonctionnement" de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a dit à la presse le Français Olivier Véran, au terme d'une rencontre, avec son homologue allemand Jens Spahn et le directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus.
Face à la pandémie, "le monde a besoin plus que jamais" d'une organisation "mondiale, "multilatérale", et "seule l'OMS peut apporter cette réponse", a-t-il affirmé.
Berlin "reste un ami fort de l'OMS", a dit de son côté le ministre allemand Jens Spahn. Il a appelé à une OMS "forte" mais qui "rende des comptes".
"Des amis de longue date"
Le directeur général de l'agence onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a signalé qu'"il s'agit de la première visite" de ministres depuis le confinement, relevant que "l'Allemagne et la France sont des amis de longue date de l'OMS".
Cette visite est intervenue alors que le président américain Donald Trump a indiqué fin mai qu'il entendait rompre les liens entre son pays et l'agence sanitaire de l'ONU, à laquelle il reproche d'avoir mal géré la pandémie et qu'il accuse de complaisance envers Pékin.
De l'argent et du matériel
Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a également annoncé que la France allait renforcer sa contribution au fonctionnement de l'organisation, avec 100 millions de masques et 90 millions d'euros qui seront eux utilisés dans le cadre de la construction de l'Académie de l'OMS à Lyon (centre-est de la France), destinée à la formation et à la recherche.
"Et enfin la France renforce sa contribution financière, le président de la République Emmanuel Macron l'annonce, à hauteur de 50 millions d'euros en plus des crédits de fonctionnement auquel la France contribue habituellement", a ajouté le ministre français.
A ses côtés, son homologue allemand, Jens Spahn, a annoncé que l'Allemagne allait donner à l'OMS des masques et du matériel médical. "En incluant ces équipements médicaux, le ministère allemand de la Santé fournira plus de 500 millions d'euros à l'OMS cette année", a-t-il dit.
Pas un remplacement
Les deux ministres de la Santé ont toutefois souligné que ce soutien ne visait pas à remplacer les fonds américains, Washington étant le premier bailleur de fonds de l'OMS.
"Nous devons discuter au sein de l'OMS et avec les autres Etats membres et les Etats-Unis de la manière dont nous allons travailler et gérer les éventuels changements"", a déclaré Jens Spahn.
Blog Freedom1/afp
Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال