Cinéma. "After Life", la série "humaine" de l'humoriste anglais Ricky Gervais


Ricky Gervais et son spleen comique sont de retour pour une deuxième saison d'"After Life". Une série folle, attendrissante, hilarante, émouvante, vulgaire, sentimentale et, surtout, très humaine, comme son auteur.
L'humoriste anglais Ricky Gervais a construit un univers restreint mais confortable, peuplé de personnages bien barrés et attachants, campés par un ensemble d'acteurs britanniques magnifiques.
Il y a notamment David Bradley, le père amnésique, Tom Basden, le beau-frère en pleine séparation, Joe Wilkinson, le facteur squatteur, Penelope Wilton, l'amie du banc, et bien sûr, Ricky Gervais dans le rôle principal, celui de l'endeuillé Tony, qui tente gentiment de remonter la pente après la mort de sa femme adorée.
Aider les autres pour s'aider soi-même
Pour faire quelque chose de sa vie et ainsi éviter de succomber chaque matin à l'envie de se suicider, le veuf Tony décide de se montrer gentil avec ceux qui le méritent. Les autres recevront toujours leur lot d'insultes, soyez-en certains!
Il y a sa nouvelle collègue, déprimée à cause de sa situation de famille difficile, qu'il fait rire en lui balançant du gâteau à la crème en pleine face. Il y a sa copine "travailleuse du sexe" pour lequel il va jouer les entremetteurs. Il y a encore son beau-frère, que Tony accompagne à un cours de yoga, pour lui faire plaisir.
Tony veut renvoyer l'ascenseur à ceux qui l'ont aidé à remonter la pente, même s'il n'est pas encore en haut. Les rechutes, souvent provoquées par les vidéos de sa femme qu'il regarde en boucle (et qui nous tirent les larmes), sont nombreuses.
David Bradley et Ricky Gervais dans la saison 2 de "After Life". [Netflix]
Une série qui fait du bien
A nouveau totalement écrite et réalisée par Ricky Gervais, cette deuxième saison d'"After Life" est dans la continuité de la première.
Si vous avez aimé les six premiers épisodes, vous replongerez à nouveau avec plaisir dans cette nouvelle salve. Oui, plaisir, car même si le thème principal de la série est le deuil, et qu'à première vue, l'ambiance n'y est pas très festive, la petite communauté de Tambury est réconfortante.
"After Life" est remplie d'amour, c'est même son ingrédient principal. Ici, l'ambition professionnelle, la rivalité ou le succès n'ont pas leur place. Ricky Gervais prône d'autres valeurs, et c'est cet élan extrêmement humain qui fait du bien.
Evidemment, il faut apprécier Ricky Gervais et son humour de dépressif-cynique pour entrer dans son monde. Un monde tantôt très tendre, tantôt extrêmement grossier (les "fuck" et les "cunt" y sont légion).
Des montagnes russes d'émotions
L'auteur passe des insultes les plus crues aux scènes émouvantes avec une étonnante facilité, il nous invite à vivre des montagnes russes d'émotions. On éclate de rire et puis on pleure. Et puis on rerit. Et on repleure.
C'est plutôt rare d'éprouver des émotions aussi opposées à quelques secondes d'intervalle. Et c'est étonnamment addictif: aussitôt terminé, on en redemande. Vivement la troisième saison!
Par Crystel Di Marzo/RTSCulture
Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال