Livres. Le bédéiste Néjib revisite l'aventure des peintres impressionnistes

Publié en février, "Le chanteur espagnol" est le deuxième tome de "Swan". Une série imaginée et dessinée par Néjib qui raconte l’aventure des peintres impressionnistes dans la France du 19e siècle. Brillant!
"Le buveur d'absinthe", premier tome de la série "Swan", est sorti à l'automne 2018. On y suivait  les aventures de la jeune Swan et de son frère Scottie, des cousins fictifs du célèbre peintre Edgard Degas. Tous juste débarqués des Etats-Unis, les deux aspirants peintres rêvaient d'entrer aux Beaux-Arts. Au fil de ce premier album, ils découvraient la capitale française et son monde artistique foisonnant du milieu du 19e siècle.
Dans "Le chanteur espagnol", deuxième tome sorti en février, on retrouve Swan, prête à tout pour rejoindre son frère aux Beaux-Arts. L'académie parisienne n'acceptant pas les femmes, elle doit se travestir en homme pour y parvenir. Elle peut ainsi côtoyer les grands artistes du mouvement impressionnisme qui est en train de révolutionner le monde de l'art. Douée, la jeune artiste s’attire pourtant vite les jalousies de ces condisciples.
Un savant mélange d'Histoire et de fiction
Graphiquement, l’album, découpé en treize chapitres, est une pure merveille. On y retrouve élégance et maîtrise scénaristique, deux facettes qui ont déjà fait le succès des précédents ouvrages de l'auteur franco-tunisien. Que ça soit "Haddon Hall", une biographie de David Bowie sortie en 2012 ou "Stupor Mundi", thriller religieux et scientifique situé au Moyen-Âge sorti en 2016.
Passionné par l'Histoire, Néjib sait injecter de la fiction pour mieux éclairer une réalité – aussi complexe soit-elle. Interrogé par la RTS, l'auteur explique: "Dans "Swan", tous les événements réels sont rigoureusement documentés. Les dates des Salons, le milieu de l'Académie des Beaux-Arts, l’enseignement. Et autour de cela, je développe une fiction. Dans l'Histoire, il y a heureusement toutes ces zones d’ombres, que l’on peut utiliser pour raconter des histoires".
Restait à trouver une dynamique romanesque. Néjib l'a conçue à partir de deux personnages principaux qui font face à de nombreux obstacles: Swan est une femme intrépide, interdite des Beaux-Arts parce que femme, et son frère Scottie, stigmatisé parce qu'homosexuel.
Pour créer le personnage de Swann, l'auteur raconte: "Je me suis inspirée de femmes peintres qui ont vécu un peu plus tard, comme Mary Cassatt ou Berthe Morisot. A l'époque, le milieu des Beaux-Arts était un univers extrêmement machiste. Et si dans la réalité, les femmes n’étaient pas interdites d’entrer dans cette institution, le faire était tout simplement impensable. Et c’est contre ça que Swan va se battre".
Inspiré par les dessins et romans-feuilletons du 19e siècle
A la question de savoir s'il a été inspiré par le courant impressionnisme pour dessiner la série "Swan", Néjib répond: "Evidemment. Mais je me suis plutôt tourné vers les gravures et les dessins de l’époque que vers la peinture. Et pour la mise en scène et le découpage, je me suis inspiré des feuilletons au 19e siècle, qui est quand même l’âge d’or du roman-feuilleton français".
L’année prochaine devrait paraître le troisième tome de cette série conçue comme une trilogie. Mais l'auteur n'exclut pas de continuer à feuilletonner l'histoire de l'art moderne jusqu'à Picasso. On en serait plus que ravi.
Blog Freedom1/RTSCulture 
Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال