Tunisie. Les cinq mesures que je recommanderais si j'étais chef de gouvernement

1) J’encouragerai la recherche scientifique dans tous les domaines du savoir en portant son taux de 0,6 % du budget à 10 % soit 4700 Millions de dinars. A titre indicatif le taux le plus élevé au monde est celui d’Israël, il est de 5 % du PIB . En effet, seule la recherche scientifique est susceptible de créer du vrai emploi créateur de nouvelles richesses particulièrement les brevets et les licences.
2) Je moderniserai la justice en:
• Permettant aux justiciables, en matière civile, de se concilier obligatoirement, avant d’ester en justice. Une loi les contraindrait à le faire dans le bureau de l’avocat du demandeur, évidemment en présence de l’avocat du défendeur. Un pv de conciliation ayant force de la chose jugée sera dréssé à l’issue de cette procédure. Si le défendeur refuse la conciliation, ou si les deux parties n’y arrivent pas, un pv de non conciliation sera dréssé, il sera éxigé par le tribunal qui examinera l’affaire.
• En donnant le droit aux victimes d’un délit pénal  de porter leurs plaintes directement devant un tribunal, sans passer par le parquet ( le procureur de la République).  Le greffe du tribunal pénal, du lieu de résidence de la victime, sera dans l’obligation de désigner immédiatement à la demande de la victime une date d’audience, à laquelle le parquet sera bien sûr présent.
• En remplacant la peine privative de liberté (prison) par un travail d’intérêt national écologique ou social, comme planter tant d’arbres par jour de prison.
• En informatisant complétement la procédure judiciaire, les avocats ne se rendront plus aux Palais que pour plaider ou retirer la grosse.
3) Organiser et centraliser la vie juridique et civile des citoyens autour du corps notarial en élargissant la mission des notaires.
• Je proposerai une loi astraignant tout citoyen majeur,  à choisir un notaire référent, à l’instar du médecin référent, qui a pour mission d’organiser l’ensemble des actes juridiques du citoyen y compris, la création immédiate d’une société commerciale ou d’une association,  la certification conforme des documents, la signature légalisée, le retrait d’extrait de naissance,  l’exclusivité à  rédiger les actes de mariage, la déclaration de naissance, la déclaration de décés, dresser l’acte de notoriété de décés, etc. Le citoyen serait ainsi délesté et soulagé du fardeau des formalités administratives exténuantes. Tout citoyen pourrait changer de notaire référent à tout moment s’il le désire.
• Je mettrai fin ainsi à tous les contrats sous-seing privé. Tous les contrats dont le montant dépasserait 1000 dinars doivent être signés par devant notaires.
4) J’accorderai un revenu minimum aux personnes sans emplois et je développerai le transport en commun en:
• Je porterai le prix de la baguette de pain de 190 millimmes à 350 millimmes. Sachant que les tunisiens consomment 9 milliards de baguettes par an, cette mesure permettra à l’État de dégager 1440 milliars de millimmes par an et réduira le gaspillage. Cette somme servira à financer un revenu minimum de 185 dinars mensuels à chaque personne sans emploi. Actuellement, les chômeurs sont au nombre de 65000
• En supprimant la couleur jaune des taxis que je trouve particulièrement laide.
• Je moderniserai et libérerai le transport en commun, en supprimant toutes les autorisations archaiques, particulièrement la licence de taxi et en les remplaçant par un cahier de charges unique.
• J’autoriserai les particuliers à louer leurs propres véhicules librement ou  via une application informatisée, à charge pour eux de payer une taxe forfaitaire de 50 dinars par mois, cela rapporterait à l’État : 50 D x 1000,0000 voitures = 50 millions de dinars par mois.
5) En politique étrangère en accord avec le Président de la République:
• Je nommerai M. René Trabelsi ministre des Affaires Etrangères. Je nommerai aussi un citoyen tunisien de confession juive à la tête du Ministère de l’économie.
• J’appellerai tous les juifs tunisiens installés en Israël de regagner leur patrie réelle la Tunisie, en leurs promettant deleurs restituer tous leurs biens dont ils ont été spolié.
• Je concluerai un pacte d’aide au développement intégral sur 50 ans avec un pays très développé, de la dimension de la Tunisie, en territoire et en population, comme l’un des pays scandinaves ou la Suisse. Aux termes de ce pacte la Tunisie copiera à la lettre le processus de développement du pays pris en modèle.
• J’agirai efficacement afin de supprimer tous les visas empêchant les citoyens arabes de voyager, de s’intaller, de travailler, de posséder des biens librement dans un pays arabe de leur choix.
• Je convaincrai les palestiniens d’abandonner la solution illusoire de deux Etats en Palestine, je demanderai à l’OLP de se transformer en un parti politique israélo-palestinien qui militerait pour participer activement mais pacifiquement aux élections législatives qui ont lieu périodiquement en Israël.
Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال