Immigration en France : Macron crée la polémique

Emmanuel Macron a provoqué la polémique dans son pays en mettant en avant de l’agenda politique le sujet sensible de l’immigration. Le président français a notamment déclaré, mercredi 25 septembre, que la France « ne peut pas accueillir tout le monde ».
« La France ne peut pas accueillir tout le monde si elle veut accueillir bien », a déclaré le président Macron dans un entretien diffusé par la radio Europe 1, faisant écho à la célèbre déclaration prononcée en 1989 par l’ex-Premier ministre Michel Rocard, qui affirmait que « la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde ».
« Pour pouvoir accueillir tout le monde dignement, on ne doit pas être un pays trop attractif », a préconisé Macron. « On doit le plus rapidement possible donner l’asile à ceux qui ont besoin de notre protection avec la volonté d’intégrer beaucoup plus efficacement ceux qui ont droit à l’asile, avec des cours de français et une politique de l’emploi plus forte », a-t-il développé.
« Ce qui est important, c’est d’être humain et efficace et sortir de certaines postures dans lesquelles nous nous sommes enfermés », a estimé le président français. « Aujourd’hui, à défaut d’être dans le ‘en même temps’, nous sommes bien souvent dans le « ni-ni’ : nous sommes ni humains ni efficaces, pour se donner bonne conscience ou pour faire les faux durs. J’assume de parler calmement d’immigration », a-t-il affirmé, dénonçant de part et d’autre des « débats simplistes » sur le sujet.
Sans surprise, les positions d’Emmanuel Macron sur le sujet de l’immigration ont provoqué de vives réactions à travers le paysage politique. Le Premier secrétaire du Parti socialiste (PS, gauche), Olivier Faure, a estimé que le président français jouait le rôle de « pompier pyromane » sur le sujet. « Emmanuel Macron est un pompier pyromane, il laisse sous-entendre que l’Aide médicale d’État est un sujet, puis, ensuite, on recule. Tout cela n’a qu’un seul objectif : organiser un débat perpétuel avec le Front national. Ce débat-là je n’en peux plus ! Ce débat est mortifère », a dénoncé Olivier Faure, cité par Franceinfo.
« Le solde migratoire en France est à peine de 60 000 [personnes] selon l’Insee, il est même de moins de 50 000 [personnes] selon Eurostat. En réalité, nous sommes très loin de la submersion [migratoire] », rappelle le Premier secrétaire du PS.
Le président Macron a également été vivement critiqué par l’ex-ministre de la Justice Christiane Taubira. « Ce qui est mesquin, c’est de dire que les classes populaires n’ont pas de grandeur d’âme, aucun sens de l’accueil ou de générosité, aucune mémoire collective de toute la solidarité… parce qu’elles sont dans la difficulté matérielle, et on ne dit pas comment on va les en sortir », a dénoncé Mme Taubira dans un entretien accordé à France Inter.
Par Yacine Babouche / visa-algerie.com

Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال