Faut-il créer un tribunal international pour juger les djihadistes?

La Suisse a participé lundi à une réunion à Stockholm pour réfléchir à la création d'un tribunal international chargé de juger les combattants étrangers du groupe Etat islamique sur place en Irak et en Syrie. Les discussions n'en sont toutefois qu'aux prémices.
Onze pays de l'Union européenne et la Suisse ont notamment pris part à ces discussions en Suède. Et les visions divergent quant à la mise en oeuvre d'une telle institution.
La délégation suisse était composée d’un expert du Département fédéral des affaires étrangères et d’un expert du Département fédéral de justice et police.
Aucune décision pour le moment
A ce stade il s'agit de discussions techniques. Cette réunion de travail a permis d’échanger des informations, mais aucune décision n'a été prise. Le chemin semble encore très long avant la mise sur pied d'un tribunal international pour juger les combattants étrangers de l'organisation Etat islamique.
De nombreuses questions restent ouvertes, notamment l'accès aux preuves, le droit applicable (national ou international) ou le respect des normes internationales lors de l'exécution des peines. Le Conseil fédéral a indiqué qu'il continuerait à participer activement aux discussions sur la création d'un tribunal spécial.
Réunion au Luxembourg pour avancer
Selon le ministre suédois de l'Intérieur Michael Damberg, qui a accueilli la réunion, la prochaine étape doit consister à se mettre d’accord sur les options à explorer. Les pays de la région devront également être consultés.
Le ministre suédois profitera d'une réunion avec ses homologues européens vendredi au Luxembourg pour leur faire un compte-rendu des discussions. La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, également invitée, ne sera pas présente en raison de la séance hebdomadaire du gouvernement. Mais une délégation suisse assistera à cette rencontre.
 Blog Freedom1 via RTSinfo

Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال