Trois millions de Vénézuéliens ont fui le pays et la crise depuis 2015

Fuyant la grave crise économique et politique que traverse le Venezuela, trois millions de personnes ont quitté le pays depuis 2015, selon un chiffre publié mardi par l'ONU. Et plusieurs milliers s'en vont encore quotidiennement.
"Chaque jour, nous voyons en moyenne entre 3000 et 5000 personnes quitter le Venezuela", a déclaré une porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Liz Throssel, lors d'un point de presse à Genève.
L'organisme des Nations Unies estime qu'au total 3,7 millions de Vénézuéliens sont recensés à l'étranger, dont 700'000 avaient migré avant 2015.
A la fin de l'année dernière, quelque 460'000 Vénézuéliens avaient fait une demande d'asile, la majorité dans les pays voisins d'Amérique latine. Mais environ 1,4 million de personnes ont reçu divers permis ou visas - comme des visas humanitaires ou des visas de travail - pour séjourner légalement dans ces pays d'accueil de la région.
Droit à la protection des réfugiés
Et compte tenu de l'aggravation de la situation politique, économique, humanitaire et des droits humains au Venezuela, la plupart de ceux qui fuient le pays doivent bénéficier de la protection internationale accordée aux réfugiés, estime le HCR. Il exhorte en conséquence les pays qui accueillent des Vénézuéliens à ne pas les expulser ou les renvoyer de force dans leur pays.
"Vu la situation, il est extrêmement important qu'il n'y ait pas de déportations, d'expulsions ou de retour forcés", a insisté Liz Throssell.
Le HCR a joint à cet appel un document destiné à aider les personnes et autorités en charge de statuer sur les demandes de protection internationale présentées par des demandeurs d'asile vénézuéliens.
Blog Freedom1/agences

Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال