#ArabieSaoudite - Des attaques de drones ont visé des installations pétrolières saoudienne

Diverses installations pétrolières ont été la cible de drones mardi en Arabie saoudite. Ces attaques, revendiquées par les Houthis du Yémen, interviennent deux jours après des "actes de sabotage" contre des navires.
Premier exportateur mondial de pétrole, le royaume saoudien a dû cesser ses opérations sur un oléoduc majeur près de Ryad, après ces attaques revendiquées par les rebelles pro-iraniens du Yémen voisin (lire encadré) où des forces saoudiennes aident le pouvoir dans sa guerre contre ces insurgés.
Tôt mardi, deux stations de pompage ont été visées par des "drones armés", ce qui a provoqué un "incendie" et des "dégâts mineurs" à une station avant que le sinistre ne soit maîtrisé, a précisé le ministre saoudien de l'Energie Khalid al-Falih cité par l'agence officielle SPA.
Oléoduc fermé temporairement
Le géant pétrolier Aramco "a interrompu temporairement les opérations sur l'oléoduc" Est-Ouest reliant la Province orientale, une région saoudienne riche en pétrole, au port de Yanbu sur la mer Rouge, a-t-il dit. L'oléoduc d'une longueur de 1200 km a une capacité d'au moins cinq millions de barils par jour.
Dimanche, deux pétroliers saoudiens, un norvégien et un cargo émirati avaient été visés et endommagés par de mystérieux "actes de sabotage" au large de l'émirat de Fujairah, membre de la Fédération des Emirats arabes unis, selon le gouvernement d'Abou Dhabi. Les attaques, qui n'ont pas fait de victimes, n'ont pas été revendiquées.
Tensions américano-iraniennes
Ces développements surviennent dans un contexte de guerre psychologique entre Washington et Téhéran après le renforcement des sanctions américaines contre la République islamique, qui a pour sa part suspendu certains de ses engagements nucléaires.
Revendication des Houthis
Au Yémen, la chaîne de télévision des Houthis a fait état d'une "opération militaire majeure" avec "l'utilisation de sept drones" contre des "installations vitales" saoudiennes. 
Cette attaque est "une réponse aux crimes" et au "blocus" imposé par l'Arabie saoudite au Yémen, a déclaré Mohammed Abdelsalam, porte-parole des Houthis. "Notre peuple n'a d'autre choix que de se défendre de toutes ses forces". 
L'Iran soutient les Houthis mais dément leur fournir des armes comme l'en accuse Ryad.
Blog Freedom1/afp


Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال