La lutte contre la #pollution causée par le Grande America continue en #France

Cinq jours après le naufrage du Grande America au large des côtes françaises, les opérations de lutte contre la pollution se poursuivent mardi dans le golfe de Gascogne. Des barrages flottants ont pu être mis en place.
Après plusieurs jours de mauvais temps, une amélioration des conditions météorologiques a permis la mise à l'eau du matériel. Pour la première fois depuis le naufrage du navire transportant notamment du fioul lourd, le 12 mars dernier, des barrages flottants ont pu être déployés en mer.
Plusieurs navires mènent les opérations de lutte antipollution dans la zone. Et un vol d'observations aériennes réalisé par un avion de l'agence gouvernementale espagnole en charge de la sauvegarde maritime a permis de préciser l'extension de la zone polluée.
Fioul lourd, voitures et matières dangereuses
A la verticale de l'épave qui a sombré par 4600 mètres de fond après un violent incendie, "une irisation de surface parsemée d'amas de fuel lourd est visible", a indiqué la préfecture maritime de l'Atlantique, ajoutant que la pollution initiale émise par le navire italien lors de son naufrage "dérive", sans toutefois spécifier la direction, ni si elle pourrait atteindre les côtes.
Cette pollution est "constituée d'amas de fuel lourd disséminés en surface", précise la même source. "Les autorités maritimes restent vigilantes quant aux éventuels rejets illicites d'hydrocarbures par des navires pollueurs opportunistes", a-t-elle souligné.
Parti de Hambourg pour Casablanca, le Grande America a coulé à 333 km à l'ouest de La Rochelle, avec à son bord 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme contenant des matières dangereuses, plus de 2000 véhicules, ainsi que 2200 tonnes de fioul lourd dans ses soutes. Ses 27 occupants ont été secourus et ramenés à Brest, où une enquête pour pollution accidentelle a été ouverte.
Blog Freedom1/afp
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال