Mur à la frontière : #Trump est "extrêmement mécontent" mais éloigne la menace d'un nouveau #shutdown

Donald Trump n'a pas apprécié l'accord budgétaire trouvé entre les négociateurs républicains et démocrates pour éviter un nouveau shutdown. Il assure qu'il va obtenir les fonds pour financer son mur, mais ne dit pas comment.
Dans l'impasse depuis plusieurs semaines sur le financement de son mur à la frontière mexicaine, Donald Trump a expliqué mardi qu'il n'y aurait pas de nouveau shutdown. "Je ne pense pas que nous allons avoir un shutdown", a-t-il fait savoir après un accord entre les négociateurs républicains et démocrates n'allouant qu'un quart du budget (1,3 milliard de dollars pour construire environ 90 km de nouvelles barrières). Mais le président américain s'est dit ""extrêmement mécontent de la situation, laissant entendre qu'il pourrait trouver ailleurs des fonds additionnels.

"Quand on additionne ce que je pourrais ajouter, cela va marcher, nous allons construire un beau mur, grand et solide", a-t-il également déclaré. En regardant tous les aspects, sachant que ce sera accompagné de beaucoup d'argent en provenance d'autres sources, nous aurons près de 23 MILLIARDS de dollars pour la sécurité aux frontières", a-t-il insisté plus tard sur Twitter, sans expliquer l'origine de ce chiffre. "Quel que soit l'argent attribué pour le mur, il est en train d'être construit à l'heure où nous parlons!", a-t-il ajouté.

La procédure d'urgence pas exclue

Après avoir cédé au bout de 35 jours de shutdown - le plus long de l'histoire américaine -, Donald Trump ne peut plus se permettre de décevoir sa base électorale en reculant de nouveau sur cette promesse de campagne. "Construisez le mur!" : ce cri avait rythmé ses meetings de campagne présidentielle jusqu'à sa victoire surprise en 2016. Devant ses partisans lundi soir, à El Paso, ville-frontière du Texas, Donald Trump a lancé un nouveau slogan pour 2020 : "Finissez le mur!".
Reste que le mystère demeure sur les hypothétiques financements additionnels évoqués par le milliardaire républicain. Et que le pétulant président est un habitué des retournements inattendus. Depuis plusieurs semaines, Donald Trump se réserve en outre une autre option : le recours à une procédure d'urgence exceptionnelle, pour débloquer les fonds nécessaires sans passer par le Congrès. Une solution qui ne manquerait pas de déclencher une féroce bataille politico-judiciaire.
lejdd.fravec AFP
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال