Trump mis en cause par son ex-avocat Michael Cohen

L'homme a affirmé que Trump lui a demandé de payer des femmes pour qu'elles taisent leur liaison supposée avec le président.
Coup de massue pour Donald Trump. Le président américain a été mis en cause mardi par son ex-avocat, Michael Cohen. Ce dernier a plaidé coupable de cinq chefs d'inculpation pour fraude fiscale, d'un pour fraude bancaire, et de deux pour violation des lois sur le financement des campagnes électorales, lors d'une audience au tribunal fédéral de Manhattan. Il a également affirmé que le milliardaire républicain lui avait demandé de payer des femmes pour qu'elles taisent leur liaison supposée avec lui, "avec l'intention d'influencer l'élection" présidentielle de 2016. 


 Interrogé par le juge fédéral de Manhattan William Pauley, il a indiqué avoir versé des sommes de 130 000 et 150 000 dollars destinées à deux femmes affirmant avoir eu une liaison avec Donald Trump en échange de leur silence. Michael Cohen n'a pas nommé les deux femmes, mais les montants correspondent à des versements déjà connus: l'un à Stormy Daniels, actrice de films X qui affirme avoir eu une brève liaison avec Donald Trump en 2006, et l'autre destiné à Karen McDougal, une ex-playmate du magazine Playboy qui affirme également avoir eu une liaison avec le milliardaire en 2006-2007. 
Un très proche de Trump
Les déclarations de Michael Cohen, qui sous-entendent que le président pourrait avoir commis un délit, ont été immédiatement qualifiées de très graves pour Donald Trump par les commentateurs. La salle d'audience était bondée pour l'occasion. 
Le coup est d'autant plus spectaculaire qu'il vient d'un ancien fidèle du président, qui fut longtemps si prompt à le défendre et à attaquer ses adversaires qu'il était parfois surnommé "le pitbull" de Donald Trump. Michael Cohen a en effet travaillé pendant plus de 10 ans pour le magnat de l'immobilier new-yorkais, et s'était dit un temps prêt "à prendre une balle" pour lui. Mais ce père de famille, dont les bureaux ont été perquisitionnés en avril, avait ces dernières semaines changé d'avocat et de stratégie, semblant prêt à attaquer de front son ancien patron. Il avait notamment fait diffuser un enregistrement compromettant pour le président. 
 
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال