L'opposant Nikol Pachinian échoue à être élu Premier ministre en Arménie

Le Parlement arménien a rejeté mardi pour le poste de Premier ministre la candidature de l'opposant Nikol Pachinian. Ce dernier avait promis quelques heures plus tôt un "tsunami politique" s'il n'était pas élu.
Sur les 100 députés ayant voté, 55 se sont exprimés contre Nikol Pachinian et 45 ont donné leurs voix au chef de la contestation antigouvernementale, dont des dizaines de milliers de partisans étaient réunis dans le centre d'Erevan.
Après plus de sept heures de débats et discours, le Parti républicain, au pouvoir, avait prévenu que ses députés, qui disposent de 58 des 105 sièges de l'hémicycle, se prononceraient contre l'opposant.
"Le Parti républicain n'existe plus"
"Une force politique qui a déclaré la guerre à son propre peuple s'est autodétruite. Le Parti républicain comme force politique n'existe plus, c'est un fantôme", a lancé Nikol Pachinian aux députés.
Sentant le vent tourner à la mi-journée, Nikol Pachinian avait appelé les Arméniens à sortir dans les rues, promettant un "véritable tsunami politique" si le Parti républicain faisait "dérailler" son élection.
Appel au "blocage total"
Nikol Pachinian a appelé mardi au "blocage total" des routes, trains et aéroports dans le pays, après le rejet de sa candidature au poste de Premier ministre par le Parlement.
"Demain à partir de 08h15, toutes les autoroutes seront bloquées, un blocage total est annoncé, les aéroports et les chemins de fer seront bloqués", a-t-il lancé devant des dizaines de milliers de partisans réunis au centre d'Erevan, les appelant à "la désobéissance civile".
Blog Freedom1/afp

Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال