L'Arabie saoudite pénalise désormais le harcèlement sexuel

L'Arabie saoudite a adopté une nouvelle loi qui pénalise le harcèlement sexuel, a annoncé mercredi l'agence officielle de ce pays moins d'un mois avant l'entrée en vigueur d'un décret autorisant les femmes à conduire.
Le Conseil de la Choura, organe consultatif qui conseille le gouvernement, avait approuvé lundi un projet introduisant des peines allant jusqu'à cinq ans de prison et une amende de 300'000 riyals (79'161 francs) pour les auteurs de harcèlement.
La loi, qui compte huit articles, vise à "combattre le harcèlement, à l'empêcher, à punir les auteurs et à protéger les victimes afin de sauvegarder l'intimité, la dignité et la liberté personnelle qui sont garanties par la loi islamique", souligne la déclaration du Conseil de la Choura.
Permis de conduire et accès aux cinémas
La levée historique de l'interdiction de conduire pour les femmes est prévue pour le 24 juin. Le prince héritier Mohammed ben Salmane a également levé l'interdiction des salles de cinéma, autorisé les concerts mixtes et réduit les pouvoirs de la police religieuse.
Ces réformes ont toutefois été assombries par une vague d'arrestations de militants des droits humains depuis la semaine dernière.
Blog Freedom1/afp
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال