Emprisonné, le candidat indépendantiste catalan renonce à la présidence

Jordi Sanchez, candidat indépendantiste à la présidence de la Catalogne écroué dans une enquête sur la tentative de sécession, a renoncé à sa candidature pour débloquer la formation d'un gouvernement régional.
Jordi "Sanchez m'informe qu'il retire sa candidature à la présidence, estimant que c'est le meilleur service qu'il puisse rendre au pays", a déclaré Roger Torrent, le président du Parlement catalan, en évoquant la difficulté à l'investir compte tenu de son incarcération et en dénonçant "l'atteinte à ses droits fondamentaux".
La décision de Jordi Sanchez, ancien dirigeant de la puissante association indépendantiste Assemblée nationale catalane (ANC), intervient après le refus opposé par la Cour suprême à sa libération, nécessaire pour participer à une éventuelle séance d'investiture.
Nombreux indépendantistes poursuivis
Le premier candidat présenté par les séparatistes n'était autre que l'ex-président régional Carles Puigdemont, installé à Bruxelles où il échappe aux poursuites de la justice espagnole dans une enquête pour "rébellion, sédition et malversation de fonds" présumées.
Jordi Sanchez est également poursuivi dans le cadre de cette enquête, comme de nombreux responsables indépendantistes.
afp/rens
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال