Israël veut expulser près de 40'000 migrants en situation irrégulière

Israël a annoncé mercredi le lancement d'un programme destiné à imposer à près de 40'000 migrants en situation irrégulière de choisir, avant fin mars, entre leur expulsion ou leur incarcération.
S'exprimant au début d'une réunion de son cabinet, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'est félicité de la mise en place de ce projet destiné à "faire partir les migrants entrés illégalement".
Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 38'000 personnes sont concernées. Il s'agit en majorité d'Erythréens et de Soudanais. Les migrants qui accepteront de partir se verront remettre un billet d'avion et près de 3000 euros.
Accords avec le Rwanda et l'Ouganda
Selon des ONG soutenant les migrants, Israël a signé des accords avec des pays tiers, en l'occurrence le Rwanda et l'Ouganda, qui accueilleront les volontaires. Le gouvernement reconnaît ainsi tacitement que les ressortissants de ces deux pays ne peuvent retourner chez eux.
Ces migrants sont pour la plupart entrés illégalement en Israël via le Sinaï égyptien à compter de 2007. Ce flux a été stoppé avec la fin de la construction par l'Etat hébreu d'une clôture électrique le long de la frontière avec l'Egypte.
Blog Freedom1/afp
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال