L'ONU prolonge l'aide humanitaire dans les zones rebelles syriennes

Le Conseil de sécurité de l'ONU a prolongé mardi d'un an une résolution autorisant l'acheminement à travers les frontières et les lignes de front en Syrie de l'aide humanitaire aux populations vivant dans les zones rebelles.
La résolution a été adoptée par douze voix pour et trois abstentions, celles de la Russie, premier allié de Damas, la Chine et la Bolivie.
L'ambassadeur suédois à l'ONU, Olaf Skoog, s'est réjoui de voir le Conseil de sécurité réussir "une réalisation de taille" avec l'adoption de ce texte, sans aucun veto. Il s'agit d'une "question de vie et de mort pour la population", a rappelé son homologue français, François Delattre.
Un dossier qui divise
Cette année, le dossier syrien avait jusqu'à présent plutôt divisé le Conseil de sécurité, avec parfois des veto de la Russie. Pour être adoptée, une résolution doit réunir au moins neuf voix et ne pas faire l'objet d'un veto de l'un des cinq membres permanents, parmi lesquels figurent Moscou et Pékin.
Environ trois millions de personnes, sur quelque 13 millions concernées par une assistance dans toute la Syrie, bénéficient de l'aide apportée par l'ONU et les ONG aux populations vivant en zones rebelles, selon l'ONU.
Blog Freedom1/ats/kg
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال