Ma très grande mélancolie arabe: le livre - un siècle de feu

Le livre singulier de Lamia Ziadé retrace un siècle de fureur au Proche-Orient à travers un reportage dans l'espace et dans le temps.

On s'était extasié il y a deux ans devant la beauté de Ô nuit, Ô mes yeux, revisitation en mots, gouaches et aquarelles du Caire des années 1920 et du Beyrouth des années 1950, alors cités d'épanouissement intellectuel et artistique.  
C'est avec émotion que l'on découvre la nouvelle oeuvre graphique de Lamia Ziadé, illustratrice née à Beyrouth en 1968 et installée en France. Face sombre du précédent, ce livre singulier retrace un siècle de fureur au Proche-Orient à travers un reportage dans l'espace et dans le temps.  
La chair de la grande Histoire
"Ton voyage dans le deuil et la destruction ne fait que commencer. Il va être funèbre et merveilleux..." écrit-elle dès ses premiers pas à Tyr, dans le Sud Liban. Et en fournit la preuve immédiate avec de tragiques portraits de femmes kamikazes.  
Des martyrs, il en sera beaucoup question dans cette évocation historique d'une terre en feu, du Liban à Jérusalem, en passant par la Palestine, l'Irak, la Syrie et l'Egypte. Lieux saints de l'islam, musées et vestiges, funérailles grandioses, figures légendaires (Nasser, el-Sadate, Arafat, Georges Habache, Abou Hassoun, Abou Jihad...), l'album de Lamia Ziadé déroule la grande Histoire en lui donnant de la chair et des formes. 
Par Marianne Payot/.lexpress.fr
MA TRÈS GRANDE MÉLANCOLIE ARABE. UN SIÈCLE AU PROCHE-ORIENT PAR LAMIA ZIADÉ. P.O.L, 414P., 36€. 
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال