Plus de 20'000 migrants sont retenus dans des camps en Libye, selon l'ONU

Quelque 20'500 réfugiés et migrants sont retenus dans des centres ou prisonniers de trafiquants à Sabratha, ville de l'ouest de la Libye devenue la plateforme de départs des migrants vers l'Europe, a rapporté l'ONU mardi.
Le Haut-Commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) a indiqué que les autorités libyennes détenaient plus de 14'500 migrants et réfugiés qui étaient auparavant aux mains des trafiquants dans et autour de Sabratha.
Les migrants ont été retrouvés dans des fermes, des maisons et des entrepôts lorsqu'une force de sécurité loyale au gouvernement libyen d'union nationale a chassé une milice rivale de la ville début octobre.
Transfert en cours
Ces personnes sont en cours de transfert vers des centres de détention où des organisations caritatives peuvent apporter leur assistance, a déclaré un porte-parole du HCR à Genève.
Les autorités estiment par ailleurs à quelque 6000 le nombre de personnes encore détenues par des trafiquants.
Depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, Sabratha est devenue le principal point de départ de l'immigration clandestine, les passeurs y profitant du vide sécuritaire et d'une impunité totale.
afp/gax
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال