Donald Trump stoppe un programme pour 800'000 jeunes sans-papiers

L'administration Trump a annoncé mardi qu'elle mettait fin au programme mis en place par Barack Obama mettant 800'000 jeunes sans-papiers à l'abri d'une expulsion et leur permettant d'étudier et de travailler aux Etats-Unis.
"Nous ne pouvons accepter tous ceux qui voudraient venir ici, c'est aussi simple que cela", a déclaré le ministre de la Justice Jeff Sessions en annonçant cette mesure, dénonçant la décision prise de manière "unilatérale" par Barack Obama en 2012.
"Ce n'est pas faire preuve de compassion que de ne pas appliquer les lois sur l'immigration", a martelé Jeff Sessions. "Appliquer la loi permet de sauver des vies et de protéger les communautés et les contribuables", a-t-il ajouté.
Délai de six mois
A compter de ce jour, aucune nouvelle demande ne sera examinée. Le sort de ceux qui bénéficient déjà de ce statut, connus sous le nom de "Dreamers", ne sera pas affecté jusqu'au 5 mars 2018, délai de six mois accordé par l'administration pour que le Congrès légifère sur ce thème.
Un compromis au Congrès apparaît cependant loin d'être acquis et de nombreuses questions restent sans réponse pour ces jeunes le plus souvent complètement intégrés à la société américaine.
Blog Freedom1/agences
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال