Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris

Le président américain Donald Trump a confirmé jeudi que les Etats-Unis allaient se retirer de l'accord de Paris sur le climat, portant un important coup à la lutte contre le réchauffement climatique.
L'annonce, source d'intenses spéculations, a été faite depuis les jardins de la Maison Blanche, avec plus de 30 minutes de retard sur l'horaire prévu.
Le président américain a affirmé que le texte "désavantageait les Etats-Unis" et qu'il ne "voulait rien qui puisse se mettre en travers" de son action pour redresser l'économie américaine.
Il a précisé que les Etats-Unis étaient prêts à négocier un nouvel accord. Des négociations vont commencer pour revenir dans l'accord de Paris ou sur un nouvel accord sur des termes "plus équitables" pour les Etats-Unis.
Conclu fin 2015 par plus de 190 pays sous l'égide de l'ONU, l'accord de Paris vise à limiter la hausse de la température mondiale et ses effets dévastateurs. A ce jour,seuls le Nicaragua et la Syrie n'en sont pas signataires.
Le retrait américain est une véritable déflagration, 18 mois après cet accord historique, dont Pékin et Washington, les deux principaux émetteurs de gaz à effet de serre de la planète, furent des architectes centraux.
L'UE et la Chine soutiennent l'accord
Cette décision a été annoncée alors que l'Union européenne (UE) et la Chine vont s'engager vendredi à mettre totalement en oeuvre l'accord pour éviter un effet domino qui verrait d'autres pays se libérer de leurs obligations en matière de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.
Pendant sa campagne, Donald Trump avait promis d'"annuler" l'accord. Mais depuis son installation à la Maison-Blanche, il a envoyé des signaux contradictoires, reflets des courants contraires qui traversent son administration sur la question climatique.
Difficile sortie avant 2020
Concrètement, Donald Trump pourrait invoquer l'article 28 de l'accord de Paris, qui permet aux signataires d'en sortir, mais, en raison de la procédure prévue, cette sortie ne deviendrait effective qu'en 2020.
Une autre solution pourrait être de sortir purement et simplement de la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (CNUCC).
Obama parie sur les "Etats, les villes et les entreprises"
L'ancien président démocrate Barack Obama a dénoncé jeudi la décision de son successeur Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat, qu'il avait signé.
"J'estime que les Etats-Unis devraient se trouver à l'avant-garde", a déclaré dans un communiqué Barack Obama.
"Mais même en l'absence de leadership américain; même si cette administration se joint à une petite poignée de pays qui rejettent l'avenir; je suis certain que nos Etats, villes et entreprises seront à la hauteur et en feront encore plus pour protéger notre planète pour les générations futures".
Blog Freedom1/agences


Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال