Neuf journalistes du journal turc Cumhuriyet placés en préventive

Un tribunal d'Istanbul a ordonné le placement en détention préventive de neuf membres du journal d'opposition Cumhuriyet jusqu'à leur procès. La semaine a été marquée par une intensification de la répression en Turquie.
Parmi les personnes arrêtées en début de semaine, se trouvent d'importants responsables du journal Cumhuriyet, comme son rédacteur en chef, un éditorialiste ou encore un dessinateur.
Ils sont accusés d'être liés à des rebelles kurdes et à la tentative de coup d'Etat du 15 juillet dernier. Au total, 13 dirigeants et journalistes avaient été arrêtés.
Les autorités turques les accusent de délits commis au nom des séparatistes kurdes et du réseau du prédicateur Fethullah Gülen, qu'Ankara considère comme l'instigateur du coup d'Etat manqué du 15 juillet.
Cumhuriyet, principal quotidien d'opposition, avait assuré à ce moment-là qu'il lutterait "jusqu'au bout", dans un pays où la presse a été particulièrement visée par les purges menées depuis le putsch avorté de juillet.
Quinze quotidiens, magazines et agences de presse, basés pour la plupart dans le sud-est à majorité kurde, ont été fermés.
Blog Freedom1 via agences
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال