Livres : « Comment dit-on humour en arabe ? » de Mohammed Aïssaoui

Dans un opuscule tantôt convenu, tantôt bienvenu, Mohammed Aïssaoui aborde la culture arabe par la face cachée de l’humour.
La bibliographie de Mohammed Aïssaoui révèle deux auteurs en un. D’une part le « biographe des fantômes », selon sa propre expression, qui revisite des épisodes méconnus de l’histoire de France. AinsiL’Affaire de l’esclave Furcy, prix Renaudot 2010 de l’essai, relate le long combat d’un esclave réunionnais pour la reconnaissance de son statut d’homme libre au XIXe siècle et L’Étoile jaune et le Croissant, comment le recteur de la Grande Mosquée de Paris a protégé des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.
L’autre Aïssaoui est un passeur qui, à travers des anthologies de textes écrits par d’autres, porte un éclairage sur un lieu ou un thème. Le Goût d’AlgerPetit Éloge des souvenirs et son dernier ouvrage, Comment dit-on humour en arabe ?, appartiennent à cette dernière catégorie.
Dans ce petit livre de poche qui se lit d’une traite, Aïssaoui aborde la culture arabe par la face cachée de l’humour. Comme un pied de nez (de clown) à l’actualité tragique, l’écrivain-journaliste français, né à Maghnia, dans l’Ouest algérien, en 1964, compile des histoires drôles, des posts de blogs, des chroniques, des citations, des minibiographies d’humoristes et des retranscriptions de leurs sketchs – Fellag et Le Visa, Smaïn et Le Président, Jamel Debbouze-Gad Elmaleh et La Barre de faire, Ary Abittan et Mustapha Le Pen…
Ce florilège joliment illustré par Clo’e Floirat donne un résultat sympathique, accompagné d’un message positif sur le rire comme « résistance à toutes les formes d’obscurantisme » et comme « refuge ». Le propos est certes convenu, et, l’auteur a l’honnêteté de le reconnaître, certains textes perdent une partie de leur force à l’écrit. Mais ainsi que Aïssaoui l’affirme en introduction : « Il est peut-être plus que jamais temps de rire et de sourire. » Comment dit-on humour en arabe ? remplit cette mission d’utilité publique par les temps qui courent.
                    product_9782070466450_195x320
Comment dit-on humour en arabe ?, de Mohammed Aïssaoui, Gallimard, 134 pages, 7,70 euros.
Par Mabrouck Rachedi
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال