France | Rixe en Corse : Le maire de Sisco prend un arrêté anti-burkini

Jamais deux sans trois, a-t-on coutume de dire. Après l’arrêté anti-burkini dans le département des Alpes-Maritimes des maires (Les Républicains) de Cannes David Lisnard pris le 28 juillet, fraîchement validé par le tribunal administratif de Nice, et celui de Lionnel Luca à Villeneuve-Loubet en date du 5 août, c’est le cap Corse qui leur emboîte le pas.
L’édile de Sisco en Haute-Corse, Ange-Pierre Vivoni (Parti socialiste-Divers gauche) a pris un arrêté interdisant le port du burkini sur les plages de sa commune, rapporte le Monde. Dimanche soir, un conseil municipal extraordinaire s’est tenu après la rixe survenue ce week-end entre de jeunes Corse et d’autres d’origine maghrébine, qui a fait cinq blessés. L’arrêté sera enregistré dès mardi en préfecture, a précisé l’élu.
A l’issue de la réunion, celui-ci a également décidé d’annuler les festivités du 15 août à Sisco « pas pour des raisons de sécurité mais parce que les habitants n’ont pas la tête à ça ». Une enquête de flagrance « pour violence en réunion » a été ouverte pour « établir l’origine » des faits de samedi, a fait savoir le parquet de Bastia.
« L’accès à la baignade est interdit, du 1er juillet au 31 août, à toute personne ne disposant pas d’une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et du principe de laïcité, et respectant les règles d’hygiène et de sécurité adaptées au domaine public maritime », énonce quant à lui l’arrêté de Villeneuve-Loubet, annoncé samedi 13 août. Il précise que « le port de vêtements, pendant la baignade, ayant une connotation contraire aux principes mentionnés ci-avant est strictement interdit sur les plages de la commune ».
Freedom1/lemonde.fr
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال