"Homeland est raciste", la série américaine piégée par un tag

Des artistes engagés pour rendre plus réaliste un décor de la série télévisée ont réussi à taguer "Homeland est raciste" sur un mur, sans que les producteurs ne s'en rendent compte.
Régulièrement critiquée pour sa représentation du monde musulman et pour son manque de réalisme sur la situation géopolitique au Moyen-Orient, la série Homeland a été piégée par des tags.
Lors du deuxième épisode de la cinquième saison, diffusé en début de semaine aux Etats-Unis, l'actrice Claire Danes, qui campe le personnage de l'agente de la CIA Carrie Mathison, passe devant un mur portant l'inscription en arabe "Homeland est raciste".
Déshumaniser toute une région
Censé représenter un camp de réfugiés syriens à la frontière libanaise, le décor a en réalité été installé en banlieue de Berlin, où l'épisode a été filmé cet été.
Les artistes responsables, engagés pour apporter "plus de réalisme" au plateau de tournage, ont expliqué leur démarche dans un communiqué. "La signification n'avait pas d'intérêt pour les producteurs, pour qui l'alphabet arabe n'est qu'un visuel supplémentaire qui complète une vision fantasmée du Moyen-Orient, une représentation déshumanisant toute une région", ont-ils écrit.
Une Al-Qaïda iranienne et Beyrouth caricaturée
Lors de la première saison de la série, qui raconte le retour aux Etats-Unis d'un soldat après une longue période de captivité, les scénaristes avaient créé un lien improbable entre le groupe terroriste sunnite Al-Qaïda et le gouvernement chiite iranien.
Le gouvernement libanais avait également envisagé de porter plainte suite à la représentation de la principale rue marchande et branchée de Beyrouth comme une zone contrôlée par le Hezbollah et ressemblant à un camp.
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال