CDM de Rugby 2015- L’exploit du Japon contre l’Afrique du Sud !

Le Japon a battu l'Afrique du Sud 34-32 dans un premier match de la Poule B de la Coupe du Monde de Rugby 2015 qui est allé au bout du suspense.
INCROYABLES JAPONAIS : En battant l'Afrique du Sud dans un match fabuleux, les Brave Blossoms entrent dans l'histoire de la Coupe du Monde de Rugby
 Le Japon a battu l'Afrique du Sud 34-32 lors du premier match de la Poule B de la Coupe du Monde de Rugby 2015 au Community Stadium de Brighton, signant ainsi l'un des plus grands exploits de la Coupe du Monde.
Les deux équipes abordent ce premier match avec des ambitions de départ bien différentes. Si l’Afrique du Sud veut démontrer qu’elle peut à nouveau prétendre au titre mondial, elle qui a été sacrée championne en 2007, le Japon veut absolument stopper sa série noire de 18 matches sans victoire en Coupe du Monde de Rugby, la plus longue série de défaites et de matches nuls de l’histoire dans la compétition.
L’équipe nippone démarre parfaitement avec une percée plein champ de son arrière Ayumu Goromaru, qui oublie malheureusement le soutien sur sa droite. Il se reprend en passant les premiers points du match sur pénalité, mais rate l’occasion de doubler la mise.
Face à des Sud-Africains fébriles, la mobilité et la tonicité des Brave Blossoms font des étincelles et compensent leur déficit physique en mêlée et en touche.
La machine sud-africaine se met en route. Le flanker François Louw s’effondre derrière la ligne d’en-but sur un maul royal, mais le talonneur sud-africain Bismarck du Plessis ne parvient pas à contrôler un ballon d’essai dans l’en-but. 7-3 pour l’Afrique du Sud
Vaillante en défense, l’équipe du Japon se rebiffe et reprend l’avantage sur un magnifique ballon porté du troisième ligne aile Michael Leitch. Œil pour œil, maul pour maul, le talonneur du Plessis conclut pour les Springboks sur une action équivalente. 12-10 pour l’Afrique du Sud à la mi-temps.
LE RETOURNEMENT DE SITUATION JAPONAIS !
Le Japon repart sur les chapeaux de roue et repasse devant par une pénalité de Goromaru. Mais le chassé-croisé se poursuit, le deuxième ligne Lodewyk de Jager faisant parler sa puissance pour marquer au pied des poteaux. 19-13 pour les Springboks.
Goromaru réduit l’écart et les Brave Blossoms jouent de plus en plus en confiance, défiant même dans le jeu au large une équipe d’Afrique du Sud bien pataude. L’expérimenté numéro 8 Schalk Burger se met à la faute. 19-19 !
Les Springboks tentent d’accélérer le jeu mais ne s’en sortent qu’en grapillant trois points sur une pénalité de leur ouvreur Pat Lambie. Malgré leurs efforts, ils ont du mal à desserrer l’étau de joueurs japonais incroyablement solidaires en défense qui recollent encore par Goromaru.
Incapables de faire la différence collectivement, maladroits dans leurs combinaisons, les Springboks cherchent le salut dans les initiatives individuelles à l’image de la charge de leur talonneur remplaçant Adriaan Strauss qui redonne l’avantage à l’Afrique du Sud et leur offre un quatrième essai synonyme de bonus offensif. Mais les Japonais ne cèdent pas et après un décalage de l’ailier Matsushima, l’inévitable Goromaru aplatit derrière la ligne puis transforme. Nouvelle égalité !
Le banc sauve encore l’Afrique du Sud, et après une bonne percée, le demi d’ouverture remplaçant Handre Pollard redonne trois points d’avance aux Springboks sur une pénalité. Mais le Japon ne lâche rien.
Au bout de 19 phases de jeu, les Brave Blossoms viennent échouer à quelques centimètres de la ligne d'en-but. Le pilier Coenie Oosthuizen reçoit un carton jaune et le Japon envoie un nouveau maul derrière la ligne d'essai. L'arbitrage vidéo n'accorde pas l'essai et les Japonais, qui campent devant la ligne sud-africaine, préfèrent sur l'action suivante prendre la mêlée plutôt que d'assurer le match nul alors qu'on est dans le temps additionnel. Le suspense est à son comble. Quelle équipe !
Et le Japon va être récompensé. Sur un énième décalage en bout de ligne, l'ailier remplaçant Karne Esketh aplatit en coin. Incroyable, le Japon, plus joueur et plus conquérant collectivement est récompensé. Il met ainsi fin à sa série de 18 matches sans victoire en Coupe du Monde de la plus belle des manières, face à une des meilleures équipes du monde.
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال