Solar Impulse a dû atterrir au Japon à cause du mauvais temps

Un front météo qui se développe près de Hawaii empêche l’avion solaire suisse de poursuivre sa mission record de six jours et six nuits. L’aéroplane va se poser dans les prochaines heures au Japon, à Nagoya très probablement, le temps d’attendre de meilleures conditions.
«La fenêtre météo s’est complètement fermée avant Hawaii. C’est pourquoi nous avons décidé de poser l’avion à Nagoya, au Japon, et d’attendre de meilleures conditions pour reprendre le périple.» 
C’est la voix chargée d’émotions positives et négatives, depuis le Centre de contrôle de Monaco dans une intervention retransmise sur Internet, que Bertrand Piccard a annoncé ce lundi à 9h08 que l’étape clé du projet Solar Impulse, la traversée de l’océan Pacifique en six jours et six nuits et plus de 8100 km, s’interrompait. L’avion solaire suisse Si2 avait décollé samedi soir à 20h40 (heures suisses) de Nankin en Chine.
«L’avion n’est pas construit pour passer des couches de stratocumulus, de nuit, et en vol, aux instruments, a résumé de son côté Raymond Clerc, directeur du vol. Ceux qui ont construit l’avion affirment que [tenter le coup] n’est pas possible.»
Toutefois, dans le même temps, Bertrand Piccard, initiateur et président du projet, se disait content de voir que l’avion solaire avait battu plusieurs records, dont celui du plus long vol en solitaire, avec plus de 30 heures d’affilée, et du plus long vol en avion solaire habité sans escale.
«Le but est toujours de mettre la sécurité en première priorité, nous ne sommes pas des casse-cou, a ajouté l’aventurier vaudois. Nous nous étions préparés à cette éventualité, nos équipes sont déjà au Japon pour préparer l’atterrissage. Et nous remercions les autorités japonaises pour leur flexibilité à nous accueillir.»
Peu après la nuit, l’équipe avait déjà demandé au pilote André Borschberg de se mettre en vol circulaire au-dessus du Japon pour patienter devant l’évaluation des prévisions météo.
Par Olivier Dessibourg 

Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال