Morte en safari: la photo prise juste avant l'attaque

Emerveillé de voir une lionne s'approcher de la voiture devant lui, un touriste a immortalisé l'instant. Une seconde plus tard, le fauve se jetait sur l'Américaine. 
Le décès de l'Américaine Katherine Chappell, tuée la semaine dernière lors d'un safari près de Johannesburg, a fait couler beaucoup d'encre dans les médias anglo-saxons. Il faut dire que la victime n'était pas une parfaite inconnue, puisqu'elle était responsable des effets visuels de la série «Game of Thrones». D'autant plus que les circonstances du drame, et l'inconscience dont a fait preuve la victime, sont particulièrement terribles. 
Vendredi, le «Daily Mirror» est revenu en «Une» sur ce drame. Le tabloïd britannique s'est en effet procuré une photo prise juste avant l'attaque de la lionne. Cette image a été réalisée par un certain Ben Govender, un touriste qui se trouvait dans un autre véhicule. En voyant le fauve s'approcher de la voiture de Katherine Chappell, l'homme a pensé que l'occasion était idéale pour faire une belle photo. La lionne s'est dressée sur ses pattes arrières, et posé ses pattes avant sur le véhicule avant de passer sa tête par la fenêtre, que l'Américaine avait laissée ouverte (ndlr: en Afrique du Sud, le conducteur se trouve à droite). C'est là que l'animal est passé à l'attaque, mordant sa victime au cou. 
«Sa gueule et ses pattes recouvertes de sang»
En quelques secondes, le sort de Katherine Chappell, 29 ans, était scellé. «C'était terrifiant. Après la première morsure, la lionne s'est retirée de la voiture, sa gueule et ses pattes recouvertes de sang. Nous avons pensé qu'elle en avait fini (...) mais elle s'est jetée à nouveau dans la voiture et a agressé la passagère», raconte Ben Govender. L'homme ajoute que les rangers sont arrivés en courant et qu'ils ont pu chasser la lionne, mais que celle-ci avait «la moitié de l'épaule de la passagère» dans sa gueule. «Et il était trop tard pour faire quoi que ce soit afin de la sauver.»
Le guide qui était au volant a été grièvement blessé au bras et a souffert d'une crise cardiaque pendant l'attaque. Interrogé sur le déroulement de l'accident, Pierre Potgieter, 66 ans, avait décliné toute responsabilité: «La touriste avait un appareil photo, et c'est de son propre chef qu'elle a baissé la vitre passager pour prendre des photos», avait-il déclaré depuis son lit d'hôpital. Le sexagénaire avait également reproché aux secouristes d'avoir mis du temps à réagir. 
Freedom1/Daily Mirror
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال