Visions du Réel couronne une saga familiale irakienne hors normes

Visions du Réel a attribué son Sesterce d'or à "Homeland (Iraqi Year Zero)", une chronique émouvante de cinq heures et demie qui suit une famille irakienne avant et après l'intervention américaine de 2003.
"Visions du Réel confirme son rôle de festival leader en Suisse, avec Locarno et Soleure", a déclaré vendredi Claude Ruey, président du festival. Avec 136 réalisateurs présents, plus de 1100 professionnels accrédités et 166 films projetés, Nyon est un rendez-vous important de la création documentaire.
Le festival nyonnais a battu cette année son record de fréquentation avec plus de 35'000 spectateurs.
Film-fleuve
Le jury a distingué un film hors normes, de 334 minutes: "Homeland", de l'Irakien Abbas Fahdel. Le réalisateur, qui a étudié le cinéma en France, est rentré en Irak pour filmer la vie de sa famille avant et après l'intervention américaine.
Il livre un témoignage fort sur des gens "qui n'aspiraient qu'à vivre en paix", a expliqué Luciano Barisone, directeur du festival.
Le 2e prix majeur du festival, le Sesterce d'argent Regard neuf remis au meilleur 1er ou 2e film, va à "Coma" de Sara Fattahi, une coproduction syrienne et libanaise.
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال