Quels mots clés sur Twitter pour évoquer la tragédie en Méditerranée?

Sur Twitter, les mots clés pour parler de la tragédie méditerranéenne bannissent l’anecdote et l’attendrissement. Ils disent la charge détonante de l’universel concret.
Il y a des mots-dièse, les fameux hashtags de Twitter, les mots clés, qui s’imposent d’eux-mêmes: lorsqu’un navire de croisière s’échouait au large de l’Italie, le 13 janvier 2012, faisant au final 32 morts et beaucoup de traumatisés à vie, le mot-dièse #CostaConcordia s’imposait au monde entier et pour des mois.
Comme s’imposait, sinon au monde entier, du moins à toute l’Europe tenue en haleine, au début de cette année, cet autre mot-dièse, #NormanAtlantic, du nom de ce ferry assurant la liaison Patras-Ancône et qu’un incendie interminable ravageait fin décembre 2014, occasionnant la mort de 13 personnes et la disparition probable de 18 autres.
Vous savez, vous, sous quelle bannière, sous quel mot clé, sous quel hashtag résumant la stupeur, l’effroi et l’horreur de la communauté internationale, circule le naufrage de tous ces rafiots pourris où s’entassent des dizaines de milliers de migrants qui meurent noyés dans la Méditerranée ces derniers temps?
C’est la question que l’on s’est posée en cherchant sur les réseaux l’écho des tragédies humanitaires incessantes de ces derniers jours, de ces dernières heures. Et, parce qu’on avait été interpellé par quelques posts placés sur Facebook s’indignant de l’asymétrie d’attention entre certains naufrages d’hier, ceux du Costa Concordia, ou du Norman Atlantic, et ceux d’aujourd’hui.
On a fini par le trouver, le mot clé: en français, c’est #naufrage qu’il faut taper. En italien et en espagnol #naufragio, que l’on dira en anglais #capsize.
Par Michel Danthe 
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال