Banksy bradé à Gaza: la police confisque l'oeuvre

«J’ai entendu que ça pouvait être vendu des millions», s'était étranglé Rabie Dardouna en se rendant compte qu'il venait de brader une oeuvre de Banksy, peinte au pochoir sur la seule porte debout de sa maison en ruines. Le Gazaoui de 33 ans a désormais des chances de récupérer l'oeuvre, car la justice s'est saisi de l'affaire. 
La porte peinte bientôt retournée à son propriétaire? 
«La police a saisi hier l'oeuvre sur ordre de la justice», a déclaré Bilal Khaled, sous le feu des critiques à Gaza pour avoir acheté à la famille Dardouneh l'oeuvre de Banksy sans leur en dévoiler la valeur réelle. 
La porte, sur laquelle Banksy a peint la Grecque Niobé, fille de Tantale, terrassée par le chagrin, «sera gardée à la bibliothèque municipale de Khan Younès jusqu'à que ce que cette affaire soit réglée», a-t-il ajouté. 
Rabie Dardouneh a confirmé ces informations à l'AFP et ajouté que sa famille «a déposé plainte contre Bilal Khaled pour fraude et pour réclamer à la justice de récupérer le graffiti». «Je vais faire valoir mes droits sur ce graffiti car j'ai des documents qui prouvent que j'en suis propriétaire», a de son côté indiqué M. Khaled.
Ce graffiti de Banksy est l'un des trois réalisés lors de la visite secrète de Banksy à Gaza, ravagée par une nouvelle offensive israélienne durant l'été et où le chômage et la pauvreté sont endémiques.
Freedom1/AFP

Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال