Mondial 2022 au Qatar - L'Europe du football contre une Coupe du monde en hiver

Le Mondial 2022 au Qatar pourrait débuter le 26 novembre et se terminerait le 23 décembre, selon la recommandation formulée mardi par le groupe de travail de la Fifa. L'idée est rejetée par les patrons des ligues européennes.
Recommandation
La Coupe du monde 2022 de football au Qatar n'aura sans doute pas lieu en juin-juillet, comme le veut la tradition. Elle a de grandes chances de se tenir aux mois de novembre et de décembre. C'est en tout cas ce qu'a recommandé mardi 24 février le groupe de travail de la Fifa. La mise à disposition des joueurs serait prévue le 19 novembre, une semaine seulement avant le début du tournoi, qui serait raccourci par rapport au format habituel.
Dans un communiqué, l'instance mondiale explique que le groupe de travail "a identifié la période qui va de fin novembre à fin décembre comme la meilleure pour le Mondial 2022". La Fifa avait auparavant laissé le président de cette "task force", le Sheikh bahreini Salman bin Ebrahim al-Khalifa, par ailleurs président de la Confédération asiatique, faire preuve d'un peu plus de diplomatie en évoquant "d'autres options".
La décision définitive revient au comité exécutif de la Fifa, qui se réunira les 19 et 20 mars à Zurich. Mais des critiques se font déjà entendre, notamment du côté des patrons des ligues européennes, lesquelles fournissent 75% des joueurs lors d’un tournoi mondial. 
France
"Je vous laisse imaginer ce qui va se passer en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, s'est insurgé Frédétic Thiriez, patron de la ligue française de football. On va s'arrêter début novembre, après 13 ou 14 journées de championnat. Et on reprendra deux mois plus tard, en janvier. Pendant ce temps-là, les joueurs ne jouent pas, les clubs n'ont plus de recettes, les fans de foot sont privés de compétitions nationales et les télévisions vont être furieuses et vont demander des ristournes."
Allemagne
Pour Karl-Heinz Rummenigge, patron du Bayern Munich mais aussi de la puissante Association européenne des clubs (ECA), "tous les calendriers de matches devront s'accommoder d''un tel tournoi en 2022-2023, ce qui implique une volonté de compromis de la part de chacun. Reste qu'il ne faut pas s'attendre à ce que les clubs et championnats européens en supportent le poids financier."
Angleterre 
Richard Scudamore, patron de la Premier League anglaise s’est déclaré "très déçu pour les clubs européens qui fournissent la plupart des joueurs pour les Coupes du monde".
Freedom1/AFP
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال