Les Interviews - Obama agacé par les critiques de Nétanyahou sur le nucléaire iranien

Le président américain a vivement critiqué le discours du premier ministre israélien devant le Congrès mardi, affirmant n'y voir «rien de nouveau» ni «aucune proposition viable» autour d'un accord sur le nucléaire iranien.
Barack Obama a peu apprécié la prise de position du premier ministre israélien concernant l'accord sur le nucléaire iranien. Dans un discours devant le Congrès américain, Benyamin Nétanyahou a fustigé, mardi, un «mauvais accord» qui «n'empêchera pas» l'Iran d'obtenir l'arme nucléaire. Le dirigeant américain lui a répondu sans tarder. Benyamin Nétanyahou n'a présenté «aucune alternative viable» lors de son discours, a déploré Barack Obama, pour qui le discours du premier ministre israélien n'apporte «rien de nouveau».
Le président américain a déclaré à la presse qu'il n'avait pas regardé le discours du premier ministre israélien devant le Congrès mais qu'il avait lu sa transcription. «À ma connaissance, il n'y a rien de neuf», a-t-il estimé. «Le fait est que nous n'avons pas encore d'accord» sur le nucléaire iranien, a indiqué le président américain. «Mais si nous réussissons, ce sera le meilleur accord possible avec l'Iran pour empêcher qu'il se dote d'une arme nucléaire.» 
Pour le chef d'État, «c'est important que nous restions concentrés sur ce problème. La question centrale est: comment pouvons nous les empêcher d'obtenir l'arme nucléaire?» Et d'affirmer, dans une pique non-dissimulée à Benyamin Nétanyahou: «Je ne suis pas focalisé sur la politique, (...) sur le théâtre.»
C'est un mauvais accord..
Un peu plus tôt mardi, le premier ministre israélien s'est montré très critique à l'égard de l'accord sur le nucléaire iranien, toujours décrit comme «mauvais» par le premier ministre israélien, qui le juge inefficace pour empêcher l'Iran d'acquérir l'arme nucléaire. «En fait il pourra se doter de l'arme nucléaire, et en produire beaucoup», a-t-il tonné. «Parce que l'accord permettrait au programme nucléaire iranien de rester largement intact, l'Iran pourrait se doter d'une arme nucléaire très rapidement. En une année seulement, selon les estimations américaines», s'est-il alarmé.
La leçon de Nétanyahou à Obama
«Mes amis, pendant plus d'un an on nous a dit qu'aucun accord était préférable à un mauvais accord. C'est un mauvais accord, le monde se portera mieux sans lui», a encore dit le premier ministre israélien. «Maintenant on nous dit que la seule alternative à ce mauvais accord est la guerre. C'est tout simplement faux. L'alternative, c'est un meilleur accord.» Pour lui, la «voie» proposée actuellement par les États-Unis «mènera à un Iran doté de l'arme nucléaire».
Benyamin Nétanyahou espère voir le Congrès, contrôlé par les républicains, voter de nouvelles sanctions à l'encontre de Téhéran. Ce à quoi la Maison-Blanche est farouchement opposée, de peur que les négociations internationales ne volent en éclats. Ces discussions doivent déboucher sur un règlement politique d'ici fin mars garantissant la nature pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée des sanctions internationales.
Freedom1

Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال