Les Syriens souffrent de la vague de froid qui s'abat sur le Proche-Orient

Plusieurs pays du Proche-Orient sont paralysés par la neige et le froid mercredi. Les réfugiés syriens sont les plus touchés puisque deux personnes, dont un enfant, sont même décédées d'hypothermie.
Administrations et écoles closes, routes et ports fermés: une bonne partie du Proche-Orient était paralysée mercredi par les intempéries, qui touchent notamment de plein fouet des milliers de réfugiés syriens grelottant dans leurs tentes.
Deux Syriens, dont un enfant de six ans, ont péri d'hypothermie dans une zone montagneuse du sud-est du Liban touché par une tempête de neige, a affirmé la Croix-Rouge.
Parmi le 1,1 million de Syriens ayant fui au Liban leur pays en guerre depuis quatre ans, un certain nombre d'entre eux étaient coincés dans leurs tentes couvertes de neige, comme à Majdaloun, près de Baalbeck (est), où les températures avoisinaient les -7 degrés.
Accès aux camps coupés
"On manque de denrées alimentaires et de quoi se chauffer. Nous demandons aux ONG d'intervenir", lance un homme désespéré, dans ce camp de 40 tentes. "Nous avons peur que les tentes s'effondrent sous le poids de la neige".
Plusieurs routes ont été coupées par la neige, rendant l'accès difficile.
COUPONS POUR DU FUEL
Pour les aider à affronter cette vague de froid, le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) de l'ONU a indiqué avoir notamment distribué à plus de 80'000 familles de l'aide sous la forme d'argent liquide ou de coupons pour du fuel.
Dans certains sites, il a creusé des petits canaux pour éviter que l'eau n'inonde les tentes mais, a indiqué l'agence, certains propriétaires des terrains où sont dressés ces logements de fortune ne leur ont pas donné l'autorisation de le faire.
Le mauvais temps a débuté mardi au Liban, avec des chutes de grêle et de pluie dans la capitale, et de la neige dans les régions montagneuses de l'est.
Les écoles et les ports libanais étaient fermés mercredi et l'électricité a été coupée dans certaines régions.
Freedom1/afp/sbad
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال