Deux soldats tués dans l'attaque de La résistance "Le Hezbollah" libanais

La résistance "Le Hezbollah" libanais a lancé mercredi une opération contre un convoi militaire israélien circulant près de la frontière libanaise. Deux soldats israéliens sont morts.
Deux soldats israéliens ont été tués et sept autres blessés dans l'attaque d'un convoi de Tsahal par le Hezbollah mercredi matin à proximité de la frontière libanaise, a annoncé l'armée israélienne. Un soldat espagnol de l'ONU a également perdu la vie.
La résistance  libanais (Le Hezbollah) a lancé son opération dans le secteur contesté des fermes de Chebaa. L'attaque au missile contre le convoi israélien a ensuite été revendiquée par une «brigade des martyrs de Kouneïtra», en représailles à un raid aérien israélien du 18 janvier en Syrie.
Un général des gardiens de la révolution iraniens et le fils d'un ancien chef des opérations militaires du Hezbollah avaient alors été tués.
«Plus tôt aujourd'hui (mercredi) un missile antichar a touché un véhicule (militaire) tuant deux soldats», a indiqué de son côté l'armée israélienne dans un communiqué. Selon les médias israéliens, le prognostique vital des sept blessés n'est pas engagé. L'agence de presse libanaise LNA a affirmé qu'un soldat israélien avait été capturé par les hommes du Hezbollah, ce qu'Israël a catégoriquement démenti.
Représailles israéliennes
En représailles à cette opération, une vingtaine d'obus tirés depuis Israël se sont abattus par la suite dans le sud du Liban, près du village de Ouazzani, selon une source de la sécurité libanaise. Un militaire de la Force intérimaire des Nations-Unies au Liban (Finul) a été tué lors de ces bombardements, a affirmé Andrea Tenenti, porte-parole de la Finul.
Le porte-parole, qui n'était pas en mesure de donner l'origine des tirs qui ont tué le Casque bleu, a indiqué que le commandant de la Finul avait appelé toutes parties «à la retenue». Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a précisé que le casque bleu en question, un caporal de 36 ans, était espagnol.
Freedom1

Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال