Facebook planche sur une version professionnel pour concurrencer LinkedIn

Tremblez, Microsoft, Google et LinkedIn: le groupe de Mark Zuckerberg travaille sur un «Facebook at work», croit savoir le «Financial Times». Est-ce bientôt votre patron qui vous demandera d’aller sur Facebook?
Nouveau mouvement stratégique de Facebook en vue: le réseau social en ligne américain prépare une nouvelle version professionnelle de son site internet, pour rivaliser avec des sites comme LinkedIn, rapporte le Financial Times ce lundi, citant des sources proches du dossier, et consacrant la moitié de sa une au sujet. Est-ce bientôt votre patron qui vous demandera d’aller sur Facebook?
«Facebook travaille secrètement sur un nouveau site internet appelé «Facebook at Work», qui permettrait aux utilisateurs de «discuter avec des collègues, de se mettre en relation avec des professionnels et de collaborer à des documents», écrit le FT. Autrement dit, une attaque frontale de FB, qui lorgnerait notamment sur les trésors de Microsoft (400 millions d’utilisateurs de Outlook, 1,2 milliard pour sa suite Office), mais aussi sur LinkedIn (90 millions d’utilisateurs seulement mais une très haute valeur ajoutée), sans parler de Google (GMail compte 500 millions d’abonnés).
L’information est piquante, sachant que nombre d’entreprises ont interdit à leurs employés de surfer sur Facebook, trop chronophage. La publicité étant le nerf de la guerre du réseau, il serait évidemment très avantageux pour lui de pouvoir proposer un site entreprise.compatible, qui lui permettrait de conserver plus longtemps ses utilisateurs et donc d’engranger plus de publicités et d’argent.
Le FT indique que Facebook n’a pas voulu commenter ces informations. Ce qui est certain, c’est qu’avant de convaincre, il lui faudra d’abord rassurer les entreprises sur la confidentialité des échanges, vitale pour le monde des affaires mais mise à mal publiquement depuis les révélations d’Edward Snowden sur les écoutes de la NSA. Il lui faudra ensuite plancher sur l’étanchéité des réseaux personnel et pro. Les photos de vacances à gauche devront rester séparées des projets de développement! Facebook a d’ailleurs, c’est à souligner, travaillé récemment à une meilleure maîtrise des paramètres de confidentialité et de vie privée, pour éviter de scier l’arbre sur lequel il est installé. En ce sens, FB a dévoilé il y a peu une application qui permet aux utilisateurs de discuter anonymement dans des «chambres» virtuelles, évoquant les «chat rooms» des premiers jours d’Internet.
Besoin de convaincre
Le mois dernier, Facebook a annoncé avoir encore enregistré une forte croissance au troisième trimestre, avec un bénéfice net quasiment doublé à 802 millions de dollars (640 millions d’euros) et un chiffre d’affaires en hausse de 59%. Son action en BOURSE a toutefois plongé après que Facebook a annoncé vouloir investir massivement dans l’avenir plutôt que dans des objectifs pécuniaires à court terme.
«Nous allons continuer à nous préparer au futur en investissant agressivement, en connectant tout le monde, en comprenant le monde et en construisant la prochaine génération de plateforme informatique», avait alors déclaré le patron-fondateur de Facebook MARK Zuckerberg. «Nous avons un long chemin devant nous», avait-il souligné.
Facebook, qui compte 1,35 milliard d’utilisateurs actifs par mois dans le monde, a été créé en 2004 par Mark Zuckerberg et d’autres étudiants à l’Université de HARVARD.
Facebook TESTE également une fonction qui permet aux utilisateurs de faire des achats en ligne en appuyant simplement sur un bouton «Acheter».
Le mois dernier, Facebook a bouclé l’achat de l’application de messagerie MOBILE WhatsApp pour près de 22 milliards de dollars.
Freedom1 / AFP

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال