Le Real fait chuter le Barça et relance la Liga

Malgré un but de Neymar d'entrée pour le Barça, le Real est parvenu à renverser la situation et a faire subir aux Catalans leur première défaite de la saison..
Le Real Madrid a gardé sa ligne directrice malgré l'ouverture du score du FC Barcelone dans le clasico de Liga et a réussi à l'emporter (3-1) sans "perdre la tête", s'est réjoui samedi l'entraîneur madrilène Carlo Ancelotti.
"La clé du match a été l'effort que nous avons fourni. Nous n'avons pas perdu la tête après avoir encaissé ce but", a analysé le technicien italien en conférence de presse.
"La clé était de maintenir la même idée après avoir encaissé le but. Nous avons marqué grâce à un déboulé de Marcelo sur la gauche et ensuite nous avons gagné en seconde période parce que nous voulions remporter le match", a poursuivi Ancelotti, victorieux de son premier clasico de Liga après deux défaites l'an dernier en championnat face au Barça.
D'ailleurs, la titularisation de Luis Suarez côté barcelonais, pour son tout premier match officiel sous le maillot catalan après avoir purgé sa longue suspension, n'a pas non plus fait dévier le Real de son chemin, a assuré l'entraîneur.
"Je n'ai pas été surpris (de le voir titulaire). Rien n'a changé dans notre idée de jeu, dans notre tactique, que Suarez joue ou pas, parce que sa position était la même qu'un autre", a dit Ancelotti.
Interrogé au sujet du très bon match de Karim Benzema, l'Italien a préféré retenir la performance collective de ses hommes: "Je dis toujours la même chose sur Benzema, mais aujourd'hui on pourrait parler de Karim, Cristiano, Isco, Pepe...Naturellement, Benzema est en pleine forme, comme tous les autres."
Au classement, l'entraîneur merengue s'est dit très satisfait de recoller à un petit point derrière le leader blaugrana.
"Cette victoire est importante parce que nous avons battu une équipe très forte, nous avons atteint notre objectif qui était de refaire notre retard au classement et nous sommes très satisfaits", a conclu Ancelotti.
Le debrief
Il fallait bien que cela arrive un jour. Première équipe de l’histoire de la Liga à aborder la neuvième journée de la saison sans avoir pris le moindre but, le Barça a chuté ce samedi. Mais pas n’importe où puisque c’est sur la pelouse du Real Madrid, lors d’un Clasico qui a une fois de plus tenu ses promesses en termes de spectacle, de jeu et d'intensité, que Lionel Messi et ses coéquipiers ont enregistré leur première défaite de la saison. Neymar avait pourtant confirmé l’excellent début de saison de son équipe en marquant d’entrée sur une superbe inspiration de Luis Suarez, qui effectuait ses grands débuts sous le maillot barcelonais. Par la suite et comme attendu, le Barça a monopolisé le ballon. Mais à chaque fois que le Real a explosé en contre-attaque, il y a eu danger pour les hommes de Luis Enrique. Karim Benzema, parfaitement huilé devant au sein du trio qu’il composait avec Ronado et Rodriguez, a tout d’abord trouvé la barre.
Après que Casillas a sauvé son camp sur une reprise de près de Messi, pas dans un grand soir, la lumière côté madrilène est finalement venue d’un penalty de Ronaldo, relançant complètement les Merengue dans la partie suite à un coup de pouce bienvenu de Piqué. C’était ensuite au tour de Daniel Alves de faire sans le vouloir le jeu du Real sur un corner de Kroos repris de la tête par Pepe. Sonné, le Barça n’avait pas le temps de se relever et encaissait un troisième but dans la foulée alors qu’il titubait encore. Un troisième but signé Benzema, concrétisant une superbe action collective partie d’une perte de balle d’Iniesta. Le coup de grâce pour des Barcelonais à la domination stérile et tombés à Bernabeu sur une équipe madrilène merveilleusement réglée techniquement. Le Barça reste leader mais voit le Real, invaincu depuis le 13 septembre, revenir à un point. La Liga est relancée.
Freedom1/AFP 

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال