Après 47 jours de guerre, 2080 Palestiniens ont perdu la vie

Quatre Palestiniens ont été tués vendredi par deux frappes israéliennes distinctes dans la bande de Gaza au 46e jour de la guerre, ont indiqué les secours. Plus de 2080 Palestiniens ont été tués depuis le début des violences.
Deux d'entre eux ont trouvé la mort dans une frappe sur une maison de Nousseirat, dans le centre du territoire. Deux autres ont été tués à Deir al-Balah (centre), a dit le porte-parole des secours locaux, Achraf al-Qodra.
Une attaque ciblée israélienne a auparavant tué jeudi matin trois commandants de la branche armée du Hamas.
Plus de 2080 Palestiniens ont été tués depuis le 8 juillet et le début de l'opération israélienne "Bordure protectrice" contre le Hamas qui contrôle la bande de Gaza. Environ 70 au total sont décédés depuis la rupture d'un cessez-le-feu de neuf jours mardi soir et l'échec de négociations indirectes entre Israéliens et Palestiniens au Caire.
Exécution de 18 collaborateurs présumés d’Israël
Le Hamas s'est livré vendredi à une série expéditive d'exécutions publiques de Palestiniens accusés de collaborer avec l'ennemi, au lendemain de deux opérations ciblées d'élimination de ses chefs militaires dans la bande de Gaza.
Dix-huit "collaborateurs" ont été exécutés, a indiqué la télévision du Hamas. Pour que le message soit clair, au moins six de ces exécutions ont eu lieu en place publique, à la sortie de la prière.
Des hommes en uniforme des Brigades Ezzedine al-Qassam, l'aile militaire du Hamas, ont débarqué de leurs voitures six "collaborateurs" devant la mosquée al-Omari, la plus grande de Gaza, ont rapporté des témoins. Sous les yeux de centaines de fidèles, ils ont vidé les chargeurs de leurs armes automatiques sur eux, selon ces témoins.
Onze autres "collaborateurs" ont été supprimés plus tôt près du siège de la police, et un autre encore sur une place proche, ont rapporté des témoins.
Cette purge intervient après une tentative israélienne d'élimination de Mohammed Deif, le chef d'Al-Qassam, mardi soir, et celle, réussie, de trois commandants de la même organisation jeudi. La succession de ces opérations laisse supposer qu'Israël, qui passe pour avoir ses informateurs dans la bande de Gaza, était bien informé.
Par Freedom1
Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال