Le Nigeria qualifié malgré sa défaite et Merci la suisse

1- Défaits par les Argentins (2-3), les Super Eagles profitent de la défaite de l'Iran contre la Bosnie (1-3) pour finir deuxièmes. Ils vont affronter la France en 8es de finale.
2- Objectif atteint pour la Suisse, qui décroche non sans mal son billet pour les 8es de finale! Tombeurs du Honduras 3-0, Inler et ses compères pourront désormais jouer l'esprit libéré contre l'Argentine de Lionel Messi. A priori déséquilibré, ce duel se disputera mardi à 18h00 du côté de Sao Paulo.
1- Malgré une entrée timide dans la compétition face à de vaillants Iraniens, le Nigeria a rectifié le tir contre la Bosnie et s'est considérablement rapproché des huitièmes de finale. Opposée au leader argentin, un nul lui suffisait pour terminer deuxième. De son côté, l'Albiceleste n'avait qu'à gérer pour ne pas perdre sa première place qui lui permet d'éviter éventuellement la France en huitièmes.
La partie démarre très forts et, les deux sélections affichent clairement leurs ambitions. Aucune d'entre elle ne veut se contenter d'un nul. Le quadruple ballon d'or, Lionel Messi montre la voie à l'Argentine dès la troisième minute. Sur une passe sublime de Mascherano, Di Maria s'infiltre sur la gauche mais sa frappe est repoussée par Enyeama. Messi a suivi et envoie le ballon au fond des filets.
Bien décidés à jouer le contre dans cette partie, les Super Eagles, emmenés par Odemwingie, organisent la contre-attaque et lancent Musa qui, d'un enroulé dans le petit filet opposé, égalise une minute plus tard.
Après une entame folle, les deux équipes placent leurs pions. Côté argentin, on se charge de mener le jeu avec un quatuor Messi, Aguero, Higuain, Di Maria dangereux. Chez les Nigérians, on continue à profiter des contres et contenir les offensives adverses en restant en bloc.
L'Argentine conserve néanmoins un avantage sur les Super Eagles. Elle compte dans ses rangs un génie. Buteur à chaque match depuis le début du Mondial, le Barcelonais ajoute une nouvelle réalisation avant la pause. Sur un coup franc aux 25 mètres, il enroule sa frappe qui se loge dans la lucarne du portier lillois (45+1).
Le Nigeria revient des vestiaires avec de nouvelles intentions. Messi a trouvé un rival ce soir en la personne de Musa. Après un une-deux avec Emenike, l'ailier droit s'offre lui aussi un doublé en prenant Romero à contre-pied (47e). Une joie de courte durée puisque dès la 50e, Rojo redonne l'avantage à l'Albiceleste sur corner en poussant le ballon du genou dans le but vide.
Malgré une défense loin d'être rassurante, l'Argentine s'appuie sur une attaque efficace et une possession de balle de plus de 60 % pour faire déjouer les Nigérians. Pourtant, ce sont ces derniers qui se montrent les plus dangereux dans la dernière demi-heure. Les Super Eagles poussent et n'abdiquent pas. Musa (79e, 84e) tente d'arracher l'égalisation. Sans succès.
Les champions d'Afrique 2013 profitent de la défaite de l'Iran (1-3) contre la Bosnie pour conserver leur deuxième place. Ils devraient affronter la France, lundi (18 heures), en huitièmes.
2- La Suisse peut remercier Shaqiri
Malgré un match moyen, la Suisse a écrasé le Honduras grâce à la prestation de haute volée de son meneur de jeu Xherdan Shaqiri. Le joueur du Bayern Munich a inscrit un triplé qui qualifie la Nati pour les huitièmes de finale.

Le peuple suisse peut souffler, la claque infligée par l’équipe de France la semaine dernière est définitivement oubliée. Et ce grâce à un homme auteur ce mercredi d’un match de prestige : Xherdan Shaqiri. Largement critiqué et remis en question par les supporters et médias helvètes cette semaine, le meneur du jeu du Bayern Munich a parfaitement répondu sur le terrain de Manaus. Déchaîné dans les premières minutes, Shaqiri ouvrait le score d’une magnifique frappe du pied gauche dès la 5eme minute de jeu. On pensait la Suisse lancée vers une victoire tranquille mais c’est bien le Honduras qui contrôlait le jeu, avec une possession de balle largement favorable. Mais à force de diriger le jeu sans insérer un nécessaire grain de folie, les hommes de Luis Suarez s’exposaient aux contres helvètes. Et comme contre la France, la défense hondurienne craquait complètement, à l’image d’un Bernardez dépassé par la complicité du duo Drmic-Shaqiri. Flamboyants, les deux hommes achevaient le succès de la Nati et arrachaient la qualification pour les huitièmes de finale à eux deux, malgré l’incertitude du résultat d’Equateur-France jusque dans les derniers instants. Avec ou sans un Shaqiri étincelant, la Nati présente deux visages diamétralement opposés. Contre l’Argentine, le joueur du Bayern sera donc scruté de (très) près.
 Par Mayadin1+FIFA.COM + RTS.CH
Reactions:

0 comments :

Publier un commentaire

التعليق على هذا المقال